Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Episode 07 | Quand il ne vaut mieux pas se lever

 :: Les Chapitres :: Chapitre 7
Ven 16 Nov - 17:55

Chapitre 07

Episode 07

Quand il ne vaut mieux pas se lever ;

« Carry on my wayward son » lui emplissait les oreilles sans qu'elle n'arrive à identifier d'où provenait vraiment le son. La musique cessa finalement et elle soupira de satisfaction. Mais quelques minutes plus tard, elle recommença, de plus en plus fort, incessante. Elle serra les dents sans pour autant ouvrir les yeux. Pourquoi avait-elle si mal au crâne ? Et pourquoi une de ses colocataires s'obstinait à mettre de la musique aussi fort ? Et un titre comme celui là de si bon matin d'ailleurs ! Il y avait plus doux dans le genre... Elle porta les mains à ses tempes et ouvrit difficilement les yeux. La lumière était vive et elle cligna plusieurs fois des paupières avant de finalement pouvoir regarder autour d'elle. Il n'y avait rien sur la table de chevet, le réveil était retourné et il n'y avait pas son téléphone. C'était étrange. D'ailleurs, il n'y avait pas de lit à côté du sien... Elle fronça les sourcils et se releva sur les coudes pour se rendre compte qu'elle n'était pas dans sa chambre... et que Dean était allongé à côté d'elle.

« AAAAAAAAARRRRRRRGGGGGGHHHHHHH !!! »

Le jeune homme se releva en sursaut et sauta sur ses pieds sur le lit, prêt à bondir et en regardant autour de lui avec affolement.

« QUOI ?! OU CA ? KESKISEPASSE ?!! »

Neyla se tut et enserra son oreiller en fixant le jeune homme avec de grands yeux. Quand Dean posa les yeux sur elle il eut un bref mouvement de recul et s'effondra sur le sol lourdement : il avait atteint le bord du lit. Le voyant disparaître, la jeune femme eut un sursaut et se jeta en travers du lit, inquiète.

« Ho ! Dean ? Ça va ? »

Le garçon, entièrement habillé, tout comme elle, s'assit doucement et la regarda en silence. Il fini par hocher positivement de la tête avec un sourire.

« Tu veux dire à part cette horrible frayeur que tu viens de me faire et ce mal de crâne atroce ? »
« Oui... »

Elle avait répondu d'une voix plaintive, pour lui faire comprendre que le sentiment était partagé. Ils regardèrent autour d'eux un bref instant avant que le jeune homme ne demande tout haut ce qu'elle se demandait intérieurement.

« Où est-ce qu'on est ? »
« Je ne sais pas... »

La jeune femme se releva doucement et alla jusqu'à la fenêtre. Elle reconnaissait le Haras. Mais c'était définitivement pas sa chambre, ni celle de Dean puisqu'ils étaient tous les deux élèves. La chambre n'était pas très décorée et il n'y avait d'ailleurs aucun objet personnel. Seulement deux valises non ouvertes et cadenassés, sans aucun nom.

« On est à Full Horse... Dans l'aile ouest je crois... »

Dean fronça les sourcils et se releva pour aller regarder à son tour par la fenêtre. C'est à ce moment là que « Carry on my wayward son » se remit à s'élever. Et cette fois c'était bien clair : le son venait du pantalon de Dean. D'ailleurs il réagit rapidement en sortant son téléphone de sa poche. Il fronça les sourcils et répondit :

« Allô ? ..... Pas si fort ! .... Ben je sais même pas... Je suis au Haras, dans une chambre, mais c'est pas la mienne .... Non ! Je suis avec Neyla .... Mais ce n'est pas sa chambre non plus... C'est une chambre individuelle .... Rien à part deux valises .... Oh... D'accord, on t'attend. Merci Ale. »

Le jeune homme raccrocha et regarda la demoiselle qui le fixait d'un oeil anxieux.

« Ale vient nous chercher. »
« Pourquoi ? On ne peut pas sortir nous même ? »

Machinalement elle se dirigea vers la porte pour constater qu'elle était verrouillée. Dean soupira et s'assit sur le lit avec précaution. Maintenant que l'adrénaline était passé, il ressentait une vive douleur aux côtes et un peu partout dans le corps.

« Pourquoi on est enfermé ? »
« Je ne sais pas. Tu te souviens de ce qui s'est passé hier ? »
« Euh... Ezra a fait le petit déjeuner... Ensuite on est parti faire un trotting. Liam était à cheval d'ailleurs ! Puis il s'est passé quelque chose... Mais c'est flou... Je sais qu'il a fallu qu'on quitte le Haras. On était tous les deux et... »
« Et c'est tout. »

La jeune femme hocha simplement de la tête et rejoignit doucement Dean sur le lit en soupirant. Pourquoi avait elle tout oublié ainsi ? Que s'était-il donc passé pour qu'elle n'ait aucun souvenir de la veille ? Toute cette histoire la plongeait dans une profonde perplexité... Et Dean également...

Ils n'attendirent pas longtemps avant qu'Ale n'ouvre la porte communicante de la salle de bain. Il les toisa d'un regard moqueur mais qui se fit immédiatement plus inquiet en se posant sur Dean. Neyla, plongé dans ses pensées, ne l'avait pas vraiment remarqué mais Dean avait une sale tête. Il se tenait les côtes et une ecchymose violacée lui remontait un peu sur le cou, à droite. La jeune femme fronça les sourcils alors que le coach s'approchait doucement.

« Qu'est-ce que t'as là ? »
« Où ça ? »
« C'est un bleu non ? Fais voir. »

Ale écarta le t-shirt avec précautions mais la réaction fut vive et immédiate : Dean se releva d'un bon en réprimant un cri de douleur. Les bras le long de son corps, les poings serré, il avait fermé les yeux et serré les dents pour tenter de se calmer. Ale s'était également relevé avec une grande souplesse et Neyla, par réflexe, s'était mise hors de portée des garçons.

« Mais que diable avez-vous fait cette nuit !? »
« Justement... »

La demoiselle s'était mordu la lèvre et échangea un regard avec Dean. ale s'agaçait en face d'eux, son regard allant de l'un à l'autre.

« Justement quoi ?! »
« On ne sait pas ce qu'il s'est passé cette nuit, ni l'un ni l'autre. »

Ale en resta bouche bée un moment, et le silence dura un petit moment avant qu'il n'éclate doucement de rire, de plus en plus fort. Il était en plein fou rire quand, quelques secondes plus tard, Ezra entra dans la chambre à son tour, un peu inquiet de son côté.

« Qu'est-ce qui se passe ? Pourquoi il rigole comme ça ? »

Ale tenta de parler, mais il en fut incapable. Neyla sentit le rose lui monter aux joues alors qu'elle serrait un oreiller contre elle. Ce n'était vraiment pas son genre ce type de mauvais plan ! Qu'est-ce qu'il avait bien pu se passer ? Dean résuma en quelques secondes la situation à Ezra et se laissa enlever sa chemise et son t-shirt pour que le métis regarde son ecchymose de plus près. Si Ale s'était presque calmé, la vue de la peau bleue violacé de Dean sur une surface aussi grande lui coupa l'envie de rire. Il serra les dents et secoua une main, comme si c'est lui qui avait mal.

« Ouh ! Ça pique ! »

Neyla fit le tour du lit pour mieux voir l'étendu des dégâts. Et en effet, Dean n'était pas très beau à voir. Le bleu lui couvrait tout le côté droit, sous les côtes, une partie de l'épaule, du cou et du haut de son dos. Ezra tâta le tout avec précautions, Dean serrait les dents et gardait les points crispés mais aucun son ne sortait de sa bouche.

« Mais tu t'es fais renversé par un bus ou quoi ? Franchement, si ce n'est pas cassé t'auras bien de la chance... On va aller au centre de soin faire une radio. »
« Et qu'est-ce que tu veux qu'on fasse si c'est cassé ? T'es médecin peut-être ? »

La douleur avait donné à Dean un ton plus dur qu'il ne l'aurait sans doute voulu. Le regard d'Ezra se fit dur et le ton sur lequel il répondit fut cinglant.

« Et bien figures-toi que oui ! Mais si tu veux te débrouiller tout seul libre à toi. »

Cette fois, le regret se lu dans le regard de l'américain. Il s'adoucit et enfila avec difficulté sa chemise, avec l'aide d'Ezra.

« Pardon, je ne savais pas. »
« C'est pas grave. Neyla et Ale, essayez de savoir ce qu'il s'est passé cette nuit, c'est inquiétant. »

Ils acquiescèrent et laissèrent les deux hommes s'éclipser avant qu'Ale ne se laisse tomber sur le lit avec un soupir. Neyla se contenta de s'asseoir timidement au bord en soupirant. Elle avait toujours mal au crâne. Ils restèrent un moment silencieux avant que le jeune homme ne brise le silence d'une voix douce, calmé de son fou rire.

« On trouvera ce qu'il s'est passé, ne t'en fais pas. »
« Merci... »
« Tu as mal quelque part toi ? »
« A la tête, mais c'est tout. »
« On va essayer de te trouver un cacher alors, viens. »

Doucement, ils se relevèrent et le jeune homme l'accompagna à l'infirmerie. Elle eu droit à un cachet de paracétamol et de dormir un peu. Elle espérait seulement qu'elle retrouverait la mémoire sur ce qui s'était passé la veille...

*** *** *** ***

Lorsque la jeune femme ouvrit les yeux, elle était dans sa chambre, sur son lit et Alejandro était à côté d'elle, en train de lire. Elle ouvrit les yeux sans bouger et observa un instant son veilleur. Il était assit sur le lit, les jambes allongées devant lui, le dos en appui sur un oreiller. Il était en jean et pull et avait enlevé ses chaussures. Il semblait concentré sur sa lecture mais la jeune femme ne pouvait pas voir de quel oeuvre il s'agissait. Mais ce qui était somme toute le plus surprenant dans cette image, c'est qu'il portait une fine paire de lunette, posé sur le bout de son nez. La demoiselle était perdu dans cette contemplation un peu surréaliste quand le jeune homme ouvrit la bouche, ce qui lui arracha un sursaut -il n'avait pas quitté son livre des yeux, comment avait-il fait pour savoir qu'elle était éveillée ?-

« Tu sais que tu ronfles ? Tu devrais prendre un traitement, ça cache un rhume tout ça. »

La jeune femme se redressa en soupirant, choisissant d'ignorer les paroles du garçon. Elle s'adossa à son lit, comme lui et attendit de se réveiller complètement. Cette sieste en pleine journée avait complètement cassé le rythme de sa journée, et elle se sentait pataude. Ale referma son livre sèchement et ôta ses lunettes d'un geste pour plongé son regard bleu dans le sien. Contrairement à son habitude, il ne souriait pas mais avait une attitude très sérieuse.

« Ça va mieux ton mal de crâne ? »
« Oui. »
« Tu ne te souviens toujours de rien ? »
« Non... »

Elle soupira, elle même dépité par la situation.

« Et Dean ? »
« Ça va. Il n'a rien de cassé mais son ecchymose lui donne le droit à quelques jours de repos complet. Lui non plus ne sait toujours pas ce qu'il vous est arrivé. Mais Kwaïgon va enquêter dès qu'il aura fait son aller et retour aux US. »
« D'accord... Il part pour Pierce ? »
« Oui. Tu as faim ? »
« Un peu. »
« Viens, c'est l'heure du goûter. On doit retrouver les autres de toute façon, Liam veut nous parler d'un truc. »

La demoiselle acquiesça et elle se releva pour suivre Ale. Maintenant qu'elle allait un peu mieux, elle se rendait compte qu'elle avait des courbatures dans tout le corps. A sa grimace, Ale comprit, mais il ne fit pas un commentaire. Il s'appliqua seulement à lui tenir la porte et refermer derrière elle...

Dans le salon, tout le monde était déjà là. Ils se joignirent au groupe et Liam prit la parole immédiatement.

« Bon... Je vous ai demandé de tous venir pour faire un petit point sur les dernières semaines et sur les prochains jours. Et j'ai aussi quelques bonnes nouvelles à vous faire partager ! On va commencer par un point sur le travail des chevaux : ce mois de janvier a été intense et les chevaux ont bien avancé ! Beaucoup sont enfin au niveau international et nous allons donc entamer la compétition à l'extérieur du Haras. Pour promouvoir les élevages mais aussi valoriser les chevaux et le Haras. »

Une salve d'applaudissements timides et d'approbation parcouru l'assistance. C'était une bonne nouvelle que les cavaliers sortent à l'extérieur pour de la compétition. Cela les changerait un peu.

« Ensuite, nous avons reçu les résultats des diplômes de Dean et Neyla... »

Les deux élèves échangèrent un regard alors que Liam faisait durer le suspens.

« Félicitations ! Vous êtes reçu ! »
« Oui !! »
« Top là !! »

Dean lui tendit la main et elle tapa dedans avec un peu trop de vigueur, les faisant grimacer tous les deux. Mais le cœur y était !

« Neyla tu es donc cavalière professionnelle, j'ai ta licence dans mon bureau et tu as un cheval qui t'es confié, et qui n'est autre que Sheïtan ! Dean quand à toi tu deviens donc un maréchal officiel du Haras, et tu vas travailler le même cheval que Siobhan. Il connait la bête il t'en parlera mieux que moi. »
« Un vrai monstre. Tu vas l'adorer ! »

Des rires fusèrent, mais Liam restait sérieux. Ils fêteraient la bonne nouvelle plus tard.

« Maintenant on passe aux autres nouvelles : Kwaïgon va partir quelques jours pour clôturer le périple d'Izikel. Notre petit éthologue va rester encore un peu là bas pour finaliser le tout. Dean, tu vas aller le rejoindre pour quelques jours : il faut réceptionné l'ibérique et le lui amené et comme tu viens de là-bas... »
« Pas de soucis ! Je pourrais enfin rencontre Izikel comme ça c'est chouette ! »
« En revenant, Kwaïgon va se pencher sur ce qu'il vous est arrivé la nuit dernière, c'est quand même assez inquiétant... »

Tout le monde acquiesça en gardant le silence.

« Et enfin... Louna revient en fin de semaine. Je vous demanderez à tous d'être assez délicat et tout ce qui s'en suit... Elle va aussi être autorisé à remonter à cheval, mais on verra comment on goupille ça. Des questions ? »

Personne ne répondit et Liam conclu donc l'assemblée.

« Super ! Demain c'est day off ! Profitez en bien ! »

Ils se saluèrent et quelques uns sortirent. Dean s'approcha seulement de Liam pour avoir des infos sur son petit voyage mais rien de plus. Ale resta à côté de Neyla, qui n'avait pas bougé non plus.

« Ça te dit un petit verre pour fêter ton diplôme ? »
« Aller ! Je te suis ! »

Ils échangèrent un sourire et s'éclipsèrent en silence. La journée avait été étrange, et courte pour elle. Mais la semaine à venir promettait d'être chargée au vu de ce que leur avait annoncé Liam... Leurs craintes allaient peut être se réalisés... Louna rentrait et lorsqu'Izikel ferait de même... Tous craignait la réaction autant de l'un que de l'autre... Liam plus que quiconque. Et déjà, l'inquiétude se lisait dans son regard. La demoiselle jeta un oeil au Haras, envahit d'une inquiétude soudaine. Ale s'arrêta, portière de la voiture ouverte.

« Qu'y a-t-il ? »
« Rien... »

Elle sourit, mais Ale n'était pas dupe, elle le savait à son sourire narquois. Mais il eu la galanterie de ne rien dire. Il se contenta de monter en voiture et mettre le contact avant de prendre le chemin du centre ville...



Halloween

- - - - - - - -

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 797
Date d'inscription : 21/09/2012
Page 1 sur 1
Sauter vers: