Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Au coeur de la tourmente IV

 :: Les Chapitres :: Chapitre 6 :: Hors-série Louna
Lun 12 Nov - 20:14

Hors série

Louna

Au coeur de la tourmente IV ;

Musique : Arwen's Vigil - The Piano Guys

Il reste peu de souvenirs dont je n'ai pas encore fait le tour... Le trimestre à Oslo s'effiloche de plus en plus dans mon esprit. Il se terre au fond d'un tiroir dont j'ai perdu la clé... Il y a certaines choses dont je n'arrive pas à me souvenir... J'ai beau chercher dans ma mémoire, essayer de revivre ce à quoi je viens de pensée... Mais la douleur me ronge. C'est plus fort que moi. Les traits de son visage s'effacent... Son nom me deviens flou... Inconnu...

Après Oslo, nous avons de nouveau déménagé. Cette fois, la destination était le Pérou. Ce trimestre au Pérou m'est flou... Un trimestre a pansé nos plaies sans doute... Essayant de nous reconstruire... Je sais seulement qu'ensuite, les choses se sont enchaîner assez vite. Le Haras à déménagé en Californie puis à fermer ses portes soudainement. Nous avons été accueillit chez Peter en Normandie, où nous avons fait la connaissance de Logan. Mais avant lui, un autre membre est venu garnir nos rangs... Lou-Khyan...

La petite rousse canadienne à apporter au groupe ce qui lui manquait depuis quelques temps : de la joie de vivre. Lou n'a jamais été avare de sourire et de rigolade. Elle a passé du temps avec Izikel... Elle a réussi à le faire sourire de nouveau... Elle a réussi... Là où j'ai échoué...

Quand le Haras a ré-ouvert ses portes, à Londres, tout le monde à fait le déplacement et Logan nous a suivi. Le jeune homme, timide, a toujours eu le mal du pays. Et il a besoin de retourner chez lui de temps à autre. Je le comprends. Myriam est d'ailleurs atteinte du même mal. Mais pour nous autre, qui n'avons pas de chez nous ? Full Horse est notre seul foyer... Ou presque. Je sais que si je venais à quitter le Haras, j'irais vivre avec Enzo, quelque part du côté de Chicago. Liam et Myriam avait le monde comme choix... Mais je pense que le coeur de Liam reprendrait la route du sud de la France. Ezra rejoindrait sans doute sa mère, à Washington. Lou rentrerait chez elle, au Canada. Logan regagnerait la France lui aussi et Peter. Ale continuerait de parcourir le monde... Kwaïgon avait plusieurs résidences à travers le monde, il savait où retombé. Neyla avait elle aussi une famille... Mais Izikel ?

Une douleur diffuse fit s'envoler mes pensées, me laissant dans le noir. Une voix familière raisonnait dans ma tête. Celle d'Enzo. Ce son m'apaisa et je sombrais de nouveau dans un sommeil sans rêves...

Plus on approche de la fin, et plus les souvenirs passent rapidement. Depuis la ré-ouverture, tout s'est enchaîné très vite. Il y a eu Alejandro et la mission des garçon à New York. Mon escapade secrète pour aller voir James et mon père. Puis la blessure de Kwaïgon... Le retour au Haras... La longue enquête de Kwaïgon sur mon demi frère, Kam... Ses souvenirs à lui aussi s'étiolaient. Est-ce qu'il était vraiment utile que je me souvienne de lui ? Il était comme ma mère : une partie de mon passé que je ne voulais pas garder en mémoire. C'était trop douloureux.

Mais heureusement il y a aussi eu de bons souvenirs. La naissance de Maël. La naissance des poulains. Mon mariage avec Enzo... Et voilà où nous en sommes... L'accident, mon dernier souvenir, me revient en mémoire...

C'était un beau jour d'août. La Haras allait bientôt déménager. Tout le monde profitait des derniers jours d'été au Brésil. Je devais rejoindre Enzo pour une soirée en amoureux. Après quelques courses, je me dirigeais vers le point de rendez-vous, au volant du 4x4 de Liam. Tout se passait pour le mieux... Mais au croisement, une Cadillac me fonça droit dessus, projetant le 4x4 en tonneaux, plusieurs mètres plus loin... Je ressens encore la douleur intense, j'entends les hurlements des passants... Je vois le reflets du gyrophare de la police, puis le visage d'un secouriste... Et plus rien. Plus rien durant ce qui me sembla être des jours entiers... Et enfin, mes premiers souvenirs... Des moments lointains, de mon enfance que je croyais perdu à jamais...

Le reste s'était ensuite enchaîner rapidement... Comme pour me laisser voir une dernière fois le film de ma vie, avant de l'effacer... Certains souvenirs persistaient... Mais d'autre... Ils semblaient perdu. J'avais beau me concentrer, hurler, battre l'air, rien n'y faisait. La rage me monta au joue en même temps que la haine et la tristesse. J'étais faible...

La souffrance, comme une perte, fourmilla en moi durant de très long moments. Lorsque j'étais dans le noir, je ne ressentais rien. Et parfois, une faible lueur semblait filtrer sous mes paupières. Une voix familière me murmurait à l'oreille. Mais la douleur était trop grande. Mon corps était de plomb. Je restais immobile, plongée dans une léthargie sans fin, à lutter pour conserver le peu de souvenir qu'il me restait... Mon bien le plus précieux...



Halloween

- - - - - - - -

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 797
Date d'inscription : 21/09/2012
Page 1 sur 1
Sauter vers: