Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Au coeur de la tourmente III

 :: Les Chapitres :: Chapitre 6 :: Hors-série Louna
Lun 12 Nov - 20:13

Hors série

Louna

Au coeur de la tourmente III ;

Musique : A Thousand Years - The Piano Guys

Nos vies n'ont pas été faite que de malheurs. Après nos déboires égyptiens, l'école a déménagé en Nouvelle-Zélande et le calme est revenu entre nous. C'est dans le pays du long nuage blanc que Liam et Myriam ont fait plus connaissance. A ce moment là de notre histoire, l'équipe s'est un peu plus soudée. Le calme est revenu entre Izikel et moi. Liam a accueillit son cher Dom... Une arrivée à laquelle je ne m'attendais pas ! Et qui me fait sourire encore aujourd'hui... J'étais persuadé, lorsque Liam nous a annoncé l'arrivée du poney, que c'était un ibérique qui rejoindrait les rangs de son élevage. J'étais bien loin du compte en découvrant que c'était en fait un miniature américain plus qu'espiègle... Le poney avait le chic pour en faire voir de toutes les couleurs à Liam, mais aussi à Izikel. Depuis l'arrivée de Yoda, il s'est grandement calmé... Peut-être aussi l'âge l'a-t-il un peu assagit ? Cela, j'en doute fort...

Durant ce trimestre, nous en avons tous profité pour progresser dans notre équitation. Notre pays d'accueil offrait des paysages magnifiques et appelant au travail. Nous étions appliqué, serein. Nos blessures étaient pansés... Nous avions retrouvé la complicité qui nous avait fait tant défaut... Le trimestre en Nouvelle-Zélande avait été une libération pour nous tous. Une pause agréable dans nos vies. Mais malheureusement, il se termina trop vite et nous posions ensuite nos valise en Norvège. En soit, le trimestre à Oslo ne se passa pas si mal que cela non plus. Dom poursuivait ses caprices. J'organisais mon avenir pour pouvoir revoir à nouveau mon père... Et peut-être aussi ma mère... Ezra arriva aussi durant ce trimestre. Un jeune homme mystérieux au premier abord mais qui nous inspira très vite à tous une grande confiance. Sauf peut-être à Kwaïgon, qui le regardait d'un mauvais œil et semblait s'en méfier. Et Ezra semblait partager ce sentiment envers le coréen. Malgré tout, cela ne nous inquiétait pas. Nous étions frigorifiés, mais libres...

Malheureusement, nous n'étions pas au bout de nos peines. Le destin avait décidé de ne pas nous laisser trop d'espoir. C'est une mauvaise surprise qu'apporta le redoux après le violent hiver norvégien. Ma mère, refaisant surface... Un frisson me parcouru l'échine rien qu'à sa seule pensée... Désormais elle était morte. Dans mon esprit, elle l'étais déjà depuis longtemps. Elle m'avait abandonné. Laisser seule dans les bas-fond de Paris, sans ressources ni nouvelles. Et à y bien réfléchir, elle avait même voulu ma mort... L'affaire concernant le parrain de Liam était bien liée à elle... Mais jusqu'à maintenant, personne n'avait pu en faire le lien. Nous ne savions pas encore tout ce qui se tramait autour de nous. Nous ne le pouvions pas...

C'est Kwaïgon qui m'apporta des indications sur ma famille. Je croyais que tout ce que j'avais connu avait disparu avec l'arrestation de mon père, mais c'était loin d'être le cas. Le coréen m'apprit que je possédais la société que mon père avait bâtie, et qu'elle fonctionnait toujours à merveille, grâce à la volonté et l'immense compétence de son directeur, James McSaghan. Il m'apprit aussi que ma mère souhaitait ma mort, car sans cela, elle n'avait aucun accès à la fortune qui s'amassait à mon nom, grâce à MR Patrimoine, filiale du groupe Reg International... Fortune qui me revenait de plein droit. Je ne faisais aucune confiance à ma mère, et l'avenir me donna raison. Il devint, à ce moment là, indispensable pour moi de rencontre James -dont je n'avais jamais entendu parler ou alors dont le nom était tombé dans l'oubli- ainsi que de revoir mon père, après des années d'ignorance absolu. Il m'avait écrit, mais jamais je n'avais ouvert une de ses lettres. Je l'ignorais, et me contentais de faire comme s'il n'existait plus...

Liam et Kwaïgon on été d'un grand secours à ce moment là. Ils sont venu avec moi à New York, alors que Myriam, Izikel et Ezra restaient au Haras pour s'occuper des chevaux. Les choses auraient pu bien tourner. Mais le sort s'acharna une nouvelle fois sur Liam. En partie à cause de Kwaïgon, qui profita du voyage pour rendre visite à un de ses vieux amis, et tomba nez à nez avec un vieil ennemi. Liam s'en sorti avec une balle dans l'épaule, mais aucun autre traumatisme. Son agresseur l'avait prit pour Kwaïgon, dans le noir de sa chambre... S'ils n'avaient pas échangés leurs clés... Le coréen ne serait peut-être plus avec eux... Cette pensée me fit frémir de nouveau, diffusant une douleur sourde entre mes tempes... Je ne voulais pas penser à une chose pareille... Je ne pouvais pas...

Mais la fin du trimestre fut marqué par un autre drame, pire encore que tout ceux auxquels nous avions fait face... La mort de Finwë... Une piroplasmose foudroyante...

Finwë était l'étalon d'Izikel. Ce cher Walig avait eu l'étalon quand il n'était encore qu'un poulain et l'emmenait partout avec lui, tel un gros chien. Il le montait sans selle ni filet et les deux êtres se connaissaient sans doute mieux que personne. Auprès de Finwë, Izikel n'était pas le même homme. Il s'apaisait, redevenait celui que j'avais connu au début. Le voir avec l'étalon silver dapple était quelque de magique. J'étais admirative de leur relation, de ce qu'ils faisaient ensemble. La perte de l'étalon fut le plus grand choc de toute la vie d'Izikel... Et cela le changea profondément... Et personne ne put rien faire pour lui. Seul le temps sembla revigorer un peu mon ami. Mais je n'étais pas dupe. L'humeur d'Izikel était plus changeante, et il se morfondait de plus en plus. Notre relation en pâti. Je ne supportais pas, et ne supporte toujours pas de le voir dans un tel état. Mais je suis incapable de faire quoi que se soit pour l'aider. A vrai dire, je ne crois même pas avoir essayé... Cela doit faire de moi une bien piètre amie...

La douleur est trop lourde. La culpabilité me ronge... Je n'arrive pas à retrouver de bons souvenirs aux côtés d'Izikel assez nombreux pour surpasser les mauvais. Que nous est-il arrivé ? Pourtant il a tout de même été toujours là pour moi... Je n'ai pas été tendre avec lui... Je lui ai même souvent demandé l'impossible, et il l'a toujours fait... Et désormais je m'en veut de m'être emportée face à lui... Il ne le méritait pas. Lui aussi vivait avec ses douleurs et ses pertes... Mais je ne l'ai pas prit en compte...

Je dois lutter contre la vague de remord qui me submerge... Mais la douleur est trop forte. Les souvenirs s'étiolent et disparaissent... C'est la seule solution... Pour ne pas sombrer dans la folie qui me guette...



Halloween

- - - - - - - -

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 797
Date d'inscription : 21/09/2012
Page 1 sur 1
Sauter vers: