Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Episode 12 | Epilogue

 :: Les Chapitres :: Chapitre 6
Lun 12 Nov - 20:06

Chapitre 06

Episode 12

Epilogue ;

Il arrive un moment où l'on est face à un choix. Un choix simple, binaire. Mais un choix qui, quel qu'il soit, aura des conséquences. Izikel était face à ce choix. S'il restait, il deviendrait probablement de plus en plus aigri. Il ne pourrait jamais surmonté ce qu'il subissait depuis quelques temps en restant au Haras, il le savait. Pour cela, il devait prendre de la hauteur. S'il partait, les choses ne seraient plus jamais les même lorsqu'il reviendrait au Haras, cela aussi il le savait, au fond de lui. Les choses allaient de toute façon changer. Ce qu'il devait décidé, c'est s'il était acteur ou spectateur de ce changement. Est-ce qu'il allait subir les choses, ou saisir sa chance et tenter par tout les moyens de se relever, de renaître ? Il avait longuement réfléchi et avait décidé de prendre les choses en main. Et quoi de mieux que cette chasse à l'homme qui s'ouvrait à eux ?! Il n'avait pas meilleure occasion...

Il en avait discuté avec Alejandro. Longuement. Très longuement... Toute une nuit, assit tout deux sur le toit du manoir, à contempler la ville au loin, toujours illuminée, jamais endormie. L'américain lui avait raconté son histoire, en détail et il avait fait de même de son côté. Il savait que ce qui l'attendait n'allait pas forcément être tout rose. Il savait aussi qu'il allait devoir faire quelques sacrifices. Il savait qu'il ne reviendrait peut-être pas en un seul morceau, voir pas du tout. Que le chemin serait long. Dur. Qu'il baisserait peut-être les bras. Ou peut-être pas. Alejandro ne savait pas à quoi s'attendre et Izikel encore moins. Mais ce qu'il savait, c'est qu'il devait le faire. Et pour une fois, il devait y aller seul.

Jamais encore il n'avait vécu une "aventure" de cet ordre là seul depuis qu'il était au Haras. Kwaïgon était un habitué de ce genre de chose, Alejandro aussi. Mais lui, pas encore... Le coréen, avec qui il avait passé également une longue nuit à discuter en compagnie d'Ale, avait été de précieux conseil. Il avait des connaissances, des planques, des stocks, partout à travers le monde et il lui en avait donné les clés. Le coréen ne savait pas où cette piste le mènerait, mais qu'importe l'endroit dans le monde, il connaissait forcément quelqu'un ou avait forcément un endroit où aller s'il avait un problème. C'était en parti rassurant. Mais il savait aussi qu'il devrait faire l'impasse sur les voies "officielles". S'il devait prendre l'avion, se serait sous une fausse identité. Le bateau ? Il faudrait qu'il trouve un passeur qui le fasse grimper sur un cargo pour traverser un océan. Le coréen lui avait fournit une batterie de fausses pièces d'identité et de recommandations. Il serait armé, mais devrait se débrouillé seul s'il perdait cette arme. Il aurait des points de chute, mais serait seul.

Alejandro mourrait d'envie de partir avec lui, mais il se savait surveillé. S'il partait, ceux qui était à la recherche de Pierce le pisterait et serait sans arrêt sur ses traces. Izikel était un inconnu et il pourrait se fondre dans la foule sans mal. Il passerait inaperçu, sans arrêt. Et ce serait là le secret de sa réussite. Alejandro n'en doutait pas. Kwaïgon non plus à vrai dire. Et fort de leur confiance, il partait également serein, et décidé. La première étape de son voyage avait été le fameux casier de gare que le coréen avait été ouvrir. A l'intérieur, rien, si ce n'est une gravure dans un coin de la porte, à moitié masquée par un vieux chewing-gum. Au début, il avait cru que ce n'était rien, que la piste se stoppait avant même d'avoir commencé. Mais cette inscription avait quelque chose de familier pour le coréen et, après avoir décollé la gomme colorée (et s'être javellisé les mains), il avait prit le tout en photo pour l'étudier. Et en ce froid soir de novembre, alors qu'il était dans la chambre d'Ale en compagnie d'Ezra, Izikel et Liam, Kwaïgon leur exposa ce qu'il avait trouvé...

« Ce sont des coordonnées GPS. »
« Encore ? »
« Encore. »

Liam soupira, mais restait attentif. Il avait un peu de mal à joindre matin et soir en ce moment, mais il restait conscient du projet et de l'importance qu'il avait aux yeux des hommes de l'équipe. Il comprenait. Mais il était content que se soit Izikel et lui seul qui prenne par à cette aventure incertaine. Il avait été d'accord pour fournir des fonds au jeune homme et en cas d'extrême urgence, Ale et Kwaï viendraient à son secours, mais rien de plus. Mais l'un dans l'autre, cela convenait parfaitement à l'irlandais. Lui qui pensait ne pas pouvoir s'échapper du Haras, Liam lui avait trouvé les moyens de partir, et il lui en était reconnaissant.

« Ça ne m'étonne pas. Pierce a toujours aimé les chasses au trésors. Qu'il balade ses poursuivants dans le monde entier n'est pas très original de sa part... Plutôt classique en fait. Mais cela lui ressemble tellement ! Elles mènent où ? »

Il sourit un peu, pour rassurer les autres. Il était convaincu que tout cela venait de Pierce et non de ses ennemis.

« En Australie. Au milieu de rien, dans le désert. J'imagine que c'est un canyon au vue des images satellites, mais on ne voit pas grand chose. C'est une zone vide, sans aucun site touristique, trop éloignée des côtes pour qu'il n'y ai la moindre habitation. Vraiment au milieu du désert australien. »
« Une idée de ce qu'Izikel pourrait y trouver ? »
« Encore un autre message ? D'autres coordonnées ? Je ne sais pas... »

Liam acquiesça alors qu'Ezra soupirait. Le métis était loin d'être en accord avec cette idée... Cette mission. Mais la raison commune l'avait emporté, il n'avait pas le choix et devait se plier à la volonté du groupe. S'il ne le faisait pas, se serait faire imploser l'ordre qu'ils s'étaient imposé et aller à l'encontre de ce pourquoi ils étaient là. Et Ezra ne voulait pas de cela. Des temps sombres les attendait et ce n'était pas le moment de faire voler en éclat leur unité. Louna était certes hors de danger, mais elle était loin de pouvoir reprendre en main son élevage, ses chevaux, et même sa vie. Quand à Liam, la fatigue qui le rongeait et l'avait fait sombrer dans une presque dépression n'avait pas cesser de lui miner le moral. Il était plus fatigué mentalement que physiquement et le tout était difficile à vivre pour lui. Les autres étaient en plutôt bonne santé mentale et physique, mais ils se retrouvaient à devoir porter le groupe à la place de Liam, et ils n'en avaient pas forcément l'habitude. Liam avait toujours été derrière eux et les avait toujours tiré vers le haut. Mais si lui tombait, tomberaient-ils aussi nécessairement ? Non. Et ils n'en avaient pas envie. Alors ils devaient se serrer les coudes, rester là et soutenir. Izikel échappait à cela, mais seulement car il était bien plus bas que Liam et ce depuis longtemps. L'éleveur avait raison, inconsciemment, l'irlandais les avait averti et jamais ils ne l'avaient écouter. Izikel avait lentement sombrer dans une sorte de colère froide dont il ne pouvait plus se défaire. Il avait essayé, bravement, de garder la tête haute et de taire ses émotions. Ne pas les laisser paraître vraiment... Mais il arriva un moment où il ne le pu plus. Ezra comprenait maintenant le changement qu'il avait constaté chez son ami sans pouvoir en définir la cause ou l'origine. Lui le premier n'avait pas su voir la lente descente aux enfers de son ami. Entre les cachotteries de Louna, ses sautes d'humeur à son égard, le départ soudain de Jeff, et le reste, il n'avait pu que s'enfoncer. Il y avait eu des moments où il avait pu s'échapper. New York l'année précédente, puis leur randonnée en Mongolie. Mais l'un avait été trop sombre et l'autre trop rapide pour qu'il se relève de ses cendres. Sa force de caractère lui avait permit de tenir plus d'un an dans cet état d'esprit. Mais désormais, s'il restait, il ne cesserait de se consumer sans qu'aucun d'eux ne puisse rien y faire...

« Tu es certain que tu veux y aller seul ? »

Izikel posa sur lui un regard serein et calme, comme jamais Ezra ne lui avait vu depuis son arrivée au Haras. L'éthologue déprimait-il depuis si longtemps ?

« Plus que certain Ezra. Ça va aller. »

Il sourit et reporta son attention sur Kwaïgon et Ale qui examinaient une carte sur la tablette du coréen. Liam et Ezra échangèrent un regard, Ezra un peu perdu et Liam neutre. L'éleveur haussa des épaules, ce qui conforta le métis dans l'idée que l'équipe allait avoir grandement besoin de lui.

« Regardes, c'est ici. Au nord-ouest des Monts Musgrave. C'est un désert sec, type savane. Peu de plante, pas encore vraiment de sable. Attention aux bêtes qui piquent là-bas, les araignées y sont mortelles. »
« Je ferais attention. »
« Il faut profiter que l'on est à Singapour et donc pas très loin de l'Australie pour te faire voyager en tant que passager particulier. J'ai trouvé un capitaine qui accepte de le faire. Il part de Singapour dans deux jours -ce qui te laisse le temps de préparer tes affaires et d'organiser les chevaux- et il va directement à Sydney. Il te déposera à Darwin, c'est le seul détour que j'ai réussi à obtenir de lui. La traversé durera une dizaine de jour pour toi, un peu plus. Il en met environ quinze pour aller à Sydney. Une fois sur place tu auras la frontière à passer et tu devras te débrouiller pour rejoindre le désert. »
« Ok, pas de soucis. »
« Je t'ai préparé un nécessaire de survie pour ton voyage. Emballe tes affaires, prends deux trois fringues de rechange mais pas plus. Il faut que tu voyages léger voire très léger. »
« D'accord. »
« Ton back-up australien est à Sydney, il sera donc à plusieurs heures de route de toi, mais il a un réseau un peu partout. Par contre il est dans une position délicate, donc tu ne peux le contacter qu'en cas d'extrême urgence. »

L'éthologue acquiesça, concentré. Ezra était rassuré de voir que le coréen et l'américain avaient préparé minutieusement le périple d'Izikel. Ils ne laissaient rien au hasard.

« Je croyais que l'extrême urgence c'était vous deux ? »
« Il y a différents degrés d'extrême urgence. Nous c'est vraiment le tout dernier recours, quand même le back-up est impuissant. »
« Je vois... »

Liam sourit faiblement et se recentra sur le coréen qui sortait tout un tas de gadget d'un sac. Il tendit à Izikel ce qui ressemblait à un téléphone dans une carapace.

« Ton nouveau téléphone ! Il résiste à l'eau, aux chocs, à la chaleur écrasante et au froid polaire. Il passe partout et possède une connexion satellitaire. »
« C'est pas un téléphone quoi. »
« Non en effet... Souviens toi de nous appeler tous les deux jours. Si tu loupes un appel je lancerais quelqu'un à ta recherche depuis le point de ton dernier appel. »
« D'accord. »
« Je crois que l'on a fait le tour... Est-ce que tu as des questions ? »
« Non aucune. »
« Alors allons nous coucher, la journée de demain sera longue... »

Sur ce point, Liam n'avait pas tord. La matinée du lendemain fut consacrée, pour Izikel, à l'organisation. Il avait donné ses consignes au palefrenier pour Leota et Custom, et s'était arrangé avec Tom pour Arès. Maintenant que le pie acceptait de marché en main à côté d'un bipède, Tom pouvait le mettre au paddock. Aller l'y chercher demandait encore d'avoir du temps devant soi, mais l'éthologue avait une totale confiance en l'éleveur. Il avait ensuite empaqueté toutes ses affaires et le tout allait être expédié par Liam dans leur garde meuble. Enfin, il avait passé une grosse partie de l'après midi avec Alejandro qui lui présentait son kit de survie. Un simple sac à dos qui, selon Ezra, ne contenait pas grand chose... Mais finalement, il contenait le nécessaire. Le téléphone satellite que lui avait fourni Kwaïgon était un véritable mini ordinateur qui servirait même de boussole au jeune homme. Alejandro avait quand à lui fourni un sac de couchage ultra léger et compact ainsi qu'un hamac en filet. Une corde d'escalade d'une trentaine de mètres, très fine mais solide. Divers mousquetons et des mitaines pour l'escalade. Un kit de premiers soins avec plusieurs anti-venins. Des pastilles pour purifier l'eau. Des allumes feu. Des rations militaires compactes. Une pierre à feu. Une gourde pleine. Une serviette en microfibre compacte. Ses divers faux papiers. Un carnet et un crayon. Izikel avait ajouter un t-shirt, un caleçon et un pantalon en toile ainsi que son couteau de chasse. Liam avait céder son couteau multifonction. Ezra, une lampe torche dont les batteries se rechargeaient au soleil. Il avait aussi un chargeur de téléphone solaire, pour son satellitaire. Tout ce qui était sensible à l'eau et autre se trouvait dans une poche hermétique. Lou avait suggéré un piolet ou deux, qui avaient été ajouté au paquetage. Ainsi qu'un sweat à capuche chaud, accrocher sur le sac, à défaut d'y entrer. Un petit nécessaire de toilette et des chaussettes de rechange. Lou avait également ajouté de quoi faire des collets et une scie fil, ainsi qu'un affûteur. Le jeune homme se retrouvait avec une multitude de petits objets mais qui serait nécessaire à sa survie. Il voyageait plus que léger, mais ne s'en offusquait pas, au contraire...

Le soir, il sortait avec Inna et Ezra pour leur dire au revoir. Et au petit matin, avant même que le Haras ne commence à se réveiller, il grimpait sur le pont du cargo, son sac à dos à l'épaule, avec un dernier regard vers la cité état lumineuse...



Halloween

- - - - - - - -

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 797
Date d'inscription : 21/09/2012
Page 1 sur 1
Sauter vers: