Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Episode 02 | La si longue traversée du désert

 :: Les Chapitres :: Chapitre 6
Lun 7 Mai - 17:44

Chapitre 06

Episode 02

La si longue traversée du désert ;

« Je pars. »

Elle avait donné des raisons plus que valable. Elle avait dit au revoir aux autres et avait fait ses valises, dans l'optique de partir quelques jours avant le changement de pays...


Liam soupira, faisant tinter les glaçons dans son verre. Une main dans sa poche, l'autre tenant le précieux contenant de cristal, il restait posté devant sa fenêtre, le regard vague. Tout le monde le quittait... Kwaïgon, Logan, Louna, et désormais Angora. Cette sensation de vide qu'il éprouvait lui était singulièrement douloureuse. Mais qu'y pouvait-il ? Il n'était pas un dieu... Simplement un homme. Pour son plus grand désarroi. Machinalement, son verre se porta à ses lèvres et il en bu une gorgée. Le liquide ambré coula dans sa gorge sans rien y provoquer. Coulant lentement sur ses papilles habituées. Il soupira de nouveau, las, alors que le soleil se levait lentement à l'horizon. Il ne pouvait s'empêcher de penser aux derniers événements et se dire que c'était en parti sa faute. Si lui était coupable, personne d'autre ne le serait... N'est-ce pas ? Même lui n'y croyait pas en fin de compte... Ce n'était pas sa faute si Logan avait le mal du pays. Si Kwaïgon sauvait leurs peaux à tous, si Louna avait eu un accident de voiture, et si Angora avait été embauchée par une équipe de polo locale. C'était le destin, rien de plus...

Un faible bruit dans son dos lui indiqua qu'on frappait à sa porte. Machinalement, il soupira, posa son verre et se dirigea vers l'entrée de sa chambre pour ouvrir. Derrière se tenait Alejandro, les mains dans les poches de son bermuda beige. Il portait également un t-shirt bleu ciel qui soulignait son regard d'acier. Sa peau avait magnifiquement bien bronzée sous le soleil brésilien, ne donnant que plus de clarté à son regard déjà bien pâle. Il sourit faiblement et haussa un sourcil.

❝ Je peux ? ❞

Liam lui adressa un bref hochement de tête et s'effaça pour laisser libre passage. Il referma la porte d'un coup sec, reprenant doucement sa place alors qu'Ale faisait le tour de la pièce du regard. Liam attrapa son verre et plongea son regard dans l'immensité qui lui faisait face, indifférent à ce que pouvait faire le jeune homme dans son dos.

❝ Ce n'est pas un peu tôt pour ce genre de liquide ? ❞

Liam prit un air faussement étonné et leva un peu son verre en interrogeant le jeune américain du regard. Ale resta parfaitement silencieux, un faible sourire en coin.

❝ J'en perds toutes mes politesses ! Tu en veux un ? ❞
❝ Pourquoi pas. ❞
❝ Alors sers toi, tous est sur le bureau. ❞

Liam fit de nouveau face à la fenêtre et porta le verre à ses lèvres alors qu'il entendait dans son dos les mouvements d'Ale. Le jeune homme se servit un verre, sans glace, et vint se poster à la droite de Liam.

❝ Tant qu'on ne s'est pas couché, c'est encore l'heure de l'apéro. A la tienne ! ❞

Ale sourit et entrechoqua son verre avec celui de Liam avant de l'imiter et d'en boire une petite gorgée. Ils restèrent silencieux un moment avant que Liam brise le silence d'un soupir las. Mais c'est Ale qui tinta le silence de sa voix calme.

❝ Tes moitiés vont bien ? ❞
❝ Oui. Ils ont retrouvés Kwaïgon à New York. Le transfert de Louna s'est bien passé, elle est toujours stable. Mimi m'a dit que Kwaï était en pleine forme, complètement remit. Il était très content de les voir malgré les circonstances. ❞
❝ C'est déjà une bonne nouvelle... Elle reviendra pour le changement de pays ? ❞
❝ Non, elle nous retrouvera après. Elle ne veut pas laisser Enzo seul pour l'instant, même si sa famille à lui va faire le déplacement. ❞
❝ C'est très honorable de sa part... ❞

Un court silence s'ensuivit, durant lequel on n'entendit plus que le tintement de la glace et le soupir d'acquiescement de Liam.

❝ Quelqu'un a prévenu Logan ? ❞
❝ Je l'ai appelé hier... ❞
❝ Il l'a prit comment ? ❞
❝ Pas très bien... Mais il s'en remettra... Comme nous tous. Et puis, elle n'est pas morte encore. Seulement comateuse... ❞
❝ Certes... Alors, c'est quoi le programme maintenant ? ❞
❝ On va faire ce que l'on a toujours fait. Avancer. ❞

Liam vida son verre d'une traite et le reposa, pour finalement faire face à Alejandro. Le sourire en coin n'avait pas quitter son visage, mais un profond respect se lisait dans son regard. Il se regardèrent un instant avant que Liam ne reprenne contenance.

❝ Je pense que les autres son au petit dej' à cette heure-ci. On descend ? ❞

Ale vida son verre à son tour et le posa à côté de celui de Liam, souriant vraiment.

❝ Après toi ! ❞

♞♘♞

❝ Bon, écoutez moi... Je sais que c'est difficile et que l'accident de Louna nous a tous mis un coup au moral. Mais ce n'est pas pour cela qu'il faut qu'on baisse les bras. On a des chevaux à travailler, et des compétitions à gagner. Il faut plus que jamais que l'on reste soudés, ensembles. Est-ce que je peux compter sur chacun de vous ? Parce que seul, je sais que je n'y arriverais pas... Je ne pourrais jamais... ❞
❝ Tu peux compter sur nous Liam. ❞

Les regards se croisèrent, les têtes se hochèrent. Neyla, timidement. Elle avait été embarquée dans l'équipe sans vraiment comprendre ce qu'il lui arrivait ni où elle débarquait. Mais elle avait hocher doucement de la tête, compréhensive au mal qui frappait l'équipe.

Alejandro était bien plus franc dans son comportement. Il montait en grade en l'absence de Louna. Etant coach de l'élevage de la demoiselle, la responsabilité de l'élevage lui revenait. Bien sûr, Liam partagerait cette charge avec lui, mais administrativement, il signait pour l'éleveuse.

Ezra également était franc dans son comportement. Bien sûr, l'accident de Louna l'avait touché, mais il gardait la tête froide et les idées claires, connaissait sa tâche. Il avait cette même dignité qui imprégnait Ale dans ces moments là, faisant d'eux des rocs dans la tempêtes.

Lou-Khyan était au bord des larmes chaque fois que l'on prononçait le nom de Louna, mais elle essayait de rester digne. La lèvre tremblante et les yeux brillant, elle avait assuré à Liam d'un vigoureux hochement de tête qu'il pouvait compter sur elle.

Izikel était celui qui encaissait avec le plus de mal cet accident. Se mêlait en lui divers sentiments assez contradictoires qu'il n'arrivait pas à gérer, devenant plus lunatique que jamais. Liam l'avait vu lever la main sur Lou avant de stopper son geste et de disparaître dans l'un de ses accès de colère froide. Il avait ce matin là, répondu d'un regard dur mais fuyant à la sollicitation de Liam. L'éleveur savait tout de même qu'il pouvait compter sur lui.

Ils allaient passer les quinze prochains jours qu'à tous les six. Mais ils avaient fait pire et savaient que c'était possible. Après cela, Myriam les rejoindrait et Kwaïgon également, après une année d'absence. Ils respiraient un peu à ce moment là...

❝ Merci à tous. ❞

Ils replongèrent silencieusement dans leur petits déjeuner respectifs. La journée allait être longue et remplie...

♞♘♞

En y repensant un peu, Liam se rendit compte qu'il ne montait pas si souvent que cela à cheval. Il entraînait les autres, organisait les rondes des paddocks, était toujours en contact avec ses chevaux, mais il posait peu souvent ses fesses dans le cuir de ses selles. Mais aujourd'hui allait faire exception à ce triste constat. Il attrapa la selle de dressage de sa chère jument palomino, ainsi que son filet. Il posa non sans mal un tapis à la couleur incertaine sur le tout et se dirigea vers le box de la jument. Elle n'était pas là, encore au paddock. Mais Liam lui laissait encore quelques minutes de répit avant d'aller la chercher. Il repartit vers la sellerie pour aller y chercher le seau de brosse alloué à la jument. en revenant il piocha et soupira en ressortant un bouchon aux poils grisâtres, fatigué par le temps. Il serait peut-être temps qu'il change les brosses de tout l'élevage... En attendant, il déposa doucement le seau devant le box de la jument avant d'attraper la longe qui pendait à sa porte et de se diriger d'un pas pesant vers les paddocks.

Il avait passer sa matinée à virevolter entre l'élevage de Louna et les carrières de travail, pour voir ses cavaliers à l'oeuvre sur les différents chevaux dont ils avaient la charge. Lou et Ezra s'occupaient principalement des chevaux de quêtes, montant les leurs et soignant ceux des absents. Ale prenait avec sérieux l'entretien de l'élevage de Louna et il s'occupait de sortir ses occupant avec Neyla. Izikel allouait ses matinées à ses cours, ou ses chevaux. Il ne réapparaissait qu'en fin de matinée ou après le déjeuner. Liam de son côté coordonnait le tout, sans oublier ses propres chevaux. Une lourde charge finalement... Et avec une nuit blanche à son actif et des nuits précédentes plutôt courtes, il était désormais sur la corde raide. Dans un état de nerf et de fatigue qu'il n'avait -de mémoire- jamais connu auparavant. Mais il devait tenir bon...

Orcanta l'avait vu arriver de loin. De son pas aérien, elle se dirigea vers la porte en mâchonnant des brins d'herbes. Les oreilles pointées en avant, l'oeil vif, elle attendit avec patiente que Liam ne parvienne jusqu'à elle pour le saluer d'un appel sourd -ce petit son audible à proximité que les chevaux émettent en vibrant des naseaux. Liam sourit en ouvrant la porte.

❝ Re bonjour à toi aussi ma grande. ❞

L'éleveur passa la longe au licol de la jument et jeta un oeil alentour. Au cas où les deux crapules qui lui servaient de compagnie aurait la soudaine envie de prendre la poudre d'escampette. Mais c'était sans compter sur leur farouche esprit de rébellion à tous les deux. Dom et son nouvel acolyte Yoda broutaient au fin fond du paddock, aussi loin que possible de lui. Yoda l'ignorait royalement, mais Dom l'observait quand même. Ses oreilles dressées sur sa petite tête à demi envahit par un toupet bien trop long. Il hennit à l'intention de Liam qui crie en retour.

❝ CRAPULE ! ❞

En réponse le petit cheval s'ébroue en sautillant sur place avant de replonger le nez dans l'herbe. L'éleveur soupire. Le poney est trop adorable pour qu'on lui en veuille et Liam sait très bien que le soir venu, il viendra le rejoindre au petit galop, trop content de retrouver une ration de foin dans son box. Yoda lui est plus taciturne. Il fait souvent mine de mordre et fuit souvent la caresse. Mais c'est un très bon professeur, plus apte que Dom a être monté par Maël. Et il est parfait en attelage, on ne peut pas lui enlever cela. Sans attendre, Liam et Orcanta sortent du paddock pour rejoindre d'un pas lent l'allée de l'élevage. Une fois attachée dans l'allée, Liam prend le temps de faire le tour de la jument pour vérifier qu'elle n'est pas blessée et lui fait un pansage complet, la débarrassant d'une bonne couche de poussière. Il pose ensuite tapis et selle, sangle un peu et lui enfile son filet. Une fois le tout réglé et bouclé, il sort de l'allée, Orcanta lui emboîtant le pas.

Les carrières et manèges étaient pleins, comme ils se le devaient à cette heure-ci et avec un temps doux comme celui du jour. Liam détestait les terrains de travail plein de monde. Avec les cavaliers de son équipe, il passait outre et les rares fois où il montait avec eux, il acceptait de partager "sa" carrière. Mais avec les autres cavaliers du Haras, malgré quelques visages familiers, il refusait. Il trouvait alors une parade bien à lui : travailler ailleurs, souvent au bord d'un chemin ou tout simplement dans la cours quand le sol de celle-ci se prêtait à l'exercice. Ce trimestre-ci, il n'avait pas beaucoup de possibilités. En soupirant et jetant un regard à la ronde, il fini par adresser une petite caresse à la belle palomino.

❝ Je crois que la seule solution qui s'offre à nous c'est la piste de galop ma fille... ❞

Il resangla en douceur et se mit en selle, chaussant ses étriers du bout des pieds. Cette fois, il ne portait ni gants ni chaps. Seulement ses boots, chaussées au bout d'un jean de monte qu'il avait emprunté au monde western. Il ne portait que rarement de casque -seulement lorsqu'il devait sauter- et avait laisser son stick et ses éperons dans la sellerie. Il s'en sentait d'ailleurs presque nu... Et n'avoir qu'une seule rêne dans chaque main au lieu des deux habituelles de ses brides, renforçait cette impression. Comme s'il avait oublié quelque chose d'important...

En attendant, après un appel de langue, il se mit en route pour la piste de galop, rênes longues. Orcanta marchait d'un pas souple, tête basse, en regardant autour d'elle avec intérêt. Cela faisait un moment qu'elle n'avait pas reprit le travail. Elle avait pouliné, puis passé un moment dans les prés en étant sortie de temps en temps. Mais pas assez pour conserver sa fine musculature et sa souplesse. Liam ne voulait pas trop insister avec elle. Il la savait proche de la retraite, ou destinée à pouliner encore une fois. Mais les terrains de concours n'étaient plus pour elle. Call également n'allait pas tarder à gagner les prés des retraités. Le lusitanien avait tout de même assez bosser pour cela, même s'il n'était pas usé. Il était arrivé au Haras en même temps que Liam et cela faisait bien quelques années qu'il était là désormais. Il soupire à cette pensée. Quelques années...

La piste de galop, contrairement au reste, était vide. Liam remonta doucement sur ses rênes sans pour autant enfermé la jument. Les rênes étaient tendues, mais Orcanta conservait son nez bas. Ils marchèrent un moment comme ça, presque le temps de faire le tour de la piste, avant que Liam ne fasse faire quelques foulées de trot à la palomino, avant de lui demander le galop. Il entretenait cette attitude basse de la jument et restait en suspension pour soulager son dos. Ils firent un demi tour de piste ainsi avant de changer de pied en revenant brièvement au trot. Orcanta jouait le jeu, même si elle avait les oreilles qui partaient dans tous les sens. Liam restait attentif à sa jument, oubliant peu à peu tout les soucis qui occupaient son esprit jusque là. Après un autre demi tour de piste, il reprit le pas, et ses rênes en même temps. Orcanta prenait une attitude un peu plus attentive, se mettant en condition de travail. Le cavalier entama alors un ballet de courbes, prenant soin d'incurver la jument en douceur. Toujours au pas, il alternait courbe et cessions à la jambe, en travers de la piste. Une fois satisfait de la jument, il entama le même travail au trot. Orcanta venait de plus en plus se poser sur la main du cavalier, et Liam la laissait faire, restant à sa place, se contentant de l'accompagner souplement. dans son travail au trot, il intégra des épaules en dedans, et s'appliquait à changer l'incurvation sur les cercles. Pousser les hanches, puis les épaules. La jument s'appliquait à suivre ses directives, mais elle avait parfois un peu de mal à répondre aux demandes du cavalier. Non pas que ce que Liam demandait soit trop exigeant pour elle, mais c'est qu'elle était un peu rouillée...

Malgré tout, Liam était très satisfait de ce qu'elle présentait. Au bout d'une vingtaine de minutes d'efforts plutôt soutenu, il laissa filer ses rênes. La réaction fut immédiate, Orcanta baissa le nez en gardant le trot réduit demandé par son cavalier. La palomino souffla un bon coup, ce qui fit sourire le cavalier. Il fit quelques larges huit de chiffre avant de reprendre le pas, laissant la jument marcher à sa guise cette fois. Il en profita pour observer un peu le paysage alentour, mais se rendit vite compte qu'avec cela, il réfléchissait de nouveau. Avec un soupir las, il se pencha sur l'encolure du la jument pour lui grattouiller l'épaule.

Il allait remonter sur ses rênes quand son portable vibra dans sa poche. Sans attendre il sorti ce dernier et regarda l'écran. "Peter". Il hésita avant de finalement décrocher.

❝ Allô ? ❞
❝ Liam ? Ça va ? ❞
❝ On fait aller. Et toi ? ❞
❝ De même. Des nouvelles de Louna ? ❞

Liam parut étonné. Il ne se rappelait pas avoir prévenu Peter mais quelqu'un avait dû le faire.

❝ Elle est toujours dans le même état... ❞

Il y eu un temps de silence. L'éleveur entendit Peter soupirer de l'autre côté du combiné mais ne dit rien. Il brûlait d'envie de faire la même chose.

❝ Bon... De toute façon on ne peut rien faire... ❞
❝ Non malheureusement... ❞

Un autre silence qui se prolongea. Cette fois, c'est Liam qui le brisa.

❝ Qu'est-ce qui t'arrive ? ❞
❝ Ah oui ! Et bien en fait, j'ai récupéré des chevaux que je voulais vous proposer. ❞

Liam hésita de nouveau. Encore d'autres chevaux ? Ils étaient déjà débordé, ce ne serait pas raisonnable. Mais l'était-il vraiment ?

❝ Dis moi. ❞
❝ Alors, il y a un dresseur, mais ce n'est pas un ibérique. Seulement, je suis certain que tu te régalerais avec lui ! C'est un appaloosa en plus. Un peu dur de caractère par contre, avec une bouche hypersensible, mais il a déjà un bon niveau. ❞
❝ Etalon ? ❞
❝ Oui. ❞
❝ A voir... Ensuite ? ❞
❝ Ensuite j'ai un pie, un Poney Français de Selle hors gabarit. Il fait un cinquante cinq. Un petit cheval mais très bon sauteur, avec énormément de moyens. Il nous a enchaîné un trente déjà. Je pense qu'avec du travail il peut facilement aller jusqu'au mètre cinquante. Mais il est encore jeune. ❞
❝ Quel âge ? ❞
❝ C'est un six ans, très timide. Il lui faut quelqu'un avec beaucoup de niaque. ❞
❝ Et léger... ❞
❝ C'est sûr... ❞

Liam soupira. Lou et Neyla pouvait être candidate pour une si petite monture. Mais il n'était pas certain que Neyla ait la niaque de faire s'épanouir le poney. Ne restait plus que Lou dans ce cas.

❝ Il faut que je réfléchisse... ❞
❝ Oh oui oui ! Bien sûr ! Je ne m'attendais pas à une réponse immédiate ! Mais si déjà tu serais intéressé, je peux t'envoyer leurs fiches par mail. ❞
❝ Oui, ce serait mieux. ❞
❝ Ok ! Je t'envoie ça de suite. Merci Liam ! ❞
❝ Merci à toi. Bon courage ! ❞
❝ A toi aussi ! A bientôt ! ❞

Ils raccrochèrent et Liam glissa le téléphone dans sa poche. Il savait que Peter avait toujours eu l'oeil pour les chevaux. Après tout, il était éleveur lui aussi. Et avait été le mentor de Louna. Ils avaient tous séjourné chez lui lorsque le Haras avait brièvement fermé ses portes, et y avait rencontré Logan. Peter faisait parti de l'équipe d'une certaine façon. Ils savaient qu'ils pouvaient compter sur lui... Le cavalier soupira de nouveau et fit sortir Orcanta de la piste. Il lui épargnerait le travail au galop pour aujourd'hui, elle avait déjà bien bossée.

De retour à l'élevage, il croisa Ale, qui tenait Nara en longe. Le ventre de la pie était bien rond à présent et la mise bas serait pour plus très longtemps maintenant. Mine de rien, c'était le troisième poulain de la belle pie et elle était parfaite dans le rôle de la mère. Mais après ce petit là, il devrait sans doute la mettre à la retraite. Elle avait eu une belle carrière de compétition et avait fait de magnifiques poulains ! Elle avait, elle aussi, amplement mérité une mise au pré permanente. Ale lui sourit au passage et ils s'arrêtèrent l'un à côté de l'autre.

❝ Ça été ? ❞
❝ Très bien et toi ? ❞
❝ Oui ça va ! Ils sont sages. ❞
❝ Tu reviens du véto ? ❞
❝ Non, seulement du paddock. Mais le véto m'a conseillé de la mettre un peu au marcheur ou de lui faire faire de la ballade. Elle s'empote un peu, il lui faut un poil plus d'exercice. ❞

L'éleveur sourit. Ce n'était pas très étonnant de la part de la jolie pie.

❝ Mets ta longe en rêne et grimpe dessus. On va se promener. ❞
❝ T'es sûr ? ❞
❝ N'ais pas peur de son gros bide, tu vas voir que fasse à une belle allée elle piétinera comme si elle était aussi légère qu'une plume ! ❞

Ale sourit de nouveau et s'exécuta, nouant sa longe en rênes et grimpant sur le dos nu de la jument à l'aide d'une barrière. Il faisait très touriste avec son bermuda beige et ses tennis, sur une jument en licol avec des rênes de fortunes, mais ce n'était pas bien grave. Liam prit le pas et les deux juments se mirent naturellement de front, marchant doucement. Nara dodelinait de la tête au même rythme que les pieds de son cavalier sur ses flancs, mais elle ne s'en offusquait pas outre mesure. Orcanta marchait librement à côté, même si son cavalier se tenait un peu plus. Ils firent ainsi le tour du Haras, en silence au départ, observant le paysage, chacun plongé dans leurs pensées respectives. Et c'est finalement Ale qui brisa le silence.

❝ Il faudrait conclure la donation de Lovely. ❞

Liam eut un temps de réflexion. Il fallait qu'il sorte de ses pensées et comprenne ce que voulait dire Alejandro avant de pouvoir trouver la réponse appropriée. La donation de Lovely... Le dossier traînait depuis un moment et il fallait le régler, c'était une évidence. Louna voulait donner Lovely Alibi à sa demi-pensionnaire, Amaïa. L'éleveuse n'avait rien pu faire avec la jument alors que la cavalière avait beaucoup avancé avec elle et qu'elles s'entendaient plutôt bien. Pour l'instant, la jument était hébergée par Tom, dans son refuge, avec Arès également, le cheval d'Izikel. Ils ne la comptaient donc pas véritablement dans l'effectif, même si elle appartenait pour l'instant à Louna.

❝ Tu as raison... Je vais lui laisser un message pour prendre rendez-vous. Tu veux t'en occuper ou que je le fasse ? ❞
❝ On peut toujours y aller tous les deux. ❞
❝ C'est vrai. Et inviter Tom aussi... ❞
❝ Tom ? ❞
❝ Tu ne le connais pas encore mais c'est l'éleveur du refuge. C'est dans son écurie que sont Arès et Lovely. ❞
❝ D'accord... ❞

Liam sourit faiblement. Il avait complètement oublié cela. Finalement, heureusement qu'Ale était là... Il en oubliait presque parfois qu'il était un tueur à gage engagé pour abattre Louna... Il savait que le jeune homme n'était pas franchement apprécié de tous. Il savait qu'il ne deviendrait jamais le meilleur ami d'Ezra par exemple. Mais Ale avait su montrer qu'il était digne de confiance et qu'on pouvait lui confier des tâches difficiles. Ce qui n'était pas sans les soulager, à tous. Ils terminèrent leur tour de Haras en parlant travail. Ale posait sans cesse des questions sur la façon dont il devait travailler certains chevaux quand il se retrouvait seul à l'élevage. Ou encore comment il devait réagir face aux fortes têtes de chez Louna. Liam répondait avec patience et calme. Ils se séparèrent devant l'élevage de Louna. Ale mit pied à terre et rentra la belle pie pour un pansage. Liam fit de même, en rejoignant sa propre allée.

Une fois Orcanta brosser et dans son box, il entama le ballet du retour, allant chercher tout ses pensionnaires au paddock pour les rentrer, avant de distribué les rations du soir et balayé l'allée. Il ne lui restait plus qu'une chose à faire, aller prendre une bonne douche, passer un coup de fil à sa bien-aimée et s'effondrer sur son lit pour une nuit qui, il le savait, ne serait que trop courte...



Halloween


- - - - - - - -

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 797
Date d'inscription : 21/09/2012
Page 1 sur 1
Sauter vers: