AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Les Chapitres :: Chapitre 4 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Episode 3 ; Compter avec les absences 1

avatar
Messages : 408
Date d'inscription : 21/09/2012
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Oct - 12:23

Compter avec les absences 1



Les clapotis sous le bungalow étaient devenus presque familier maintenant. Le vent sifflant entre les lattes du plancher l'était un peu moins. Mais le bruit ne le gênait pas outre mesure. Non... Ce qui le gênait, c'était cette impression bizarre, ce sentiment de vide qui l'avait envahi depuis qu'il avait vu le zodiac quitter le ponton, emportant avec lui quatre de ses amis. Il se souvenait du vent fouettant le pavillon rouge de la plage, le faisant claquer. Il se souvenait du regard de Lou et son sourire indécis. Des nuages menaçants au dessus de leurs têtes alors qu'ils rejoignaient à la hâte le ferry de ravitaillement. Izikel lui avait adressé un regard triste, sans un mot et un fin sourire qui n'avait pas convaincu l'éleveur. Le jeune homme avait changé, mais Liam ne trouvait pas que c'était en mal. Il avait grandi. Il n'avait pas eu une année facile et il en payait encore les frais. Il commençait doucement à se rebeller, mais c'était sa façon à lui de reprendre le dessus. Et tant pis s'il y avait de la casse à côté... Ezra avait ce même regard calculateur et rationnel que lors de ses moments de concentrations. Il était déjà à New York au moment où il quittait la plage. Ale était confiant et l'avait chaudement remercié pour son accueil. Il faut dire que Liam avait été le plus sympa et chaleureux avec lui ces derniers temps. Ils s'étaient promis de se revoir et l'éleveur avait senti de la sincérité dans son regard... Kwaïgon lui avait véritablement sourit, mais son regard était fuyant. Lui aussi avait peur de quelque chose mais il ne savait pas quoi. C'était cette dernière vision qui avait le plus inquiété Liam. Mise à part le jour de leur rencontre, Kwaïgon avait toujours été sa référence dans ce genre de situation. Si le coréen était sûr de lui, alors il n'y avait rien à craindre. Certes, Liam s'était retrouvé à l'hôpital par sa faute, au bord de la mort, mais il était encore là et il avait toujours bel et bien confiance en Kwaï. Alors le voir avoir peur... Cela n'augurait rien de bon...

Le jeune père soupira. Les bras croisés sur son torse, ne portant qu'un jogging, il fixait avec une lassitude certaine l'océan s'étalant devant lui. Il n'allait pas aimé cette période, surtout qu'un autre départ allait être bientôt effectif : celui de Myriam et Maël. Sa chère et tendre avait prévu depuis quelques semaines d'aller voir sa mère et de lui présenter Maël. Les derniers événements et le mauvais temps avaient achevés de la convaincre. Certes, gérer l'élevage seul serait pour Liam une chose plutôt délicate ; mais il avait accepté sans conditions ce départ de la jeune femme. Il l'y avait même poussé, elle qui hésitait. Mais elle avait raison ; L'île était étouffante et il préférait voir son fils en paix loin de lui plutôt qu'ici. Ils partaient le jour même, à bord d'un hélicoptère que Liam avait fait tout spécialement venir pour eux. Quand on aime on ne compte pas... Dans la chambre, il entendit le réveil se mettre en route. Un dernier regard vers la mer et il prit le chemin de la salle de bain. La journée ne manquerait pas d'être chargée...

***
Tu es certain que tu ne veux pas que je reste ?

Liam soupira presque de rage, le nez fixé sur sa tasse de café, la tête dans les mains. Il releva le menton avec colère et plongea un regard dur dans celui de Myriam.

Oui j'en suis certain ! Arrêtes de me demander ça. L'hélico doit se posé à l'aéroport d'ici une heure, on ferait mieux de se dépêcher d'y aller avant que la tempête ne nous arrive bel et bien dessus !

La blondinette soupira et regarda Louna d'un air désolé. La fiancée d'Enzo n'avait trop rien dit de tout le temps qu'avait duré le petit déjeuner. Elle avait l'air un peu perdu depuis le départ du reste de l'équipe, ne sachant trop que penser de ce qui était en train de se passer. Liam le convenait très bien ; Il lui laissait le temps de s'y faire. En attendant, lui ne voulait qu'une chose, que la journée se termine vite. Il se leva et débarrassa la table, avec l'aide de Myriam. Rapidement, ils reprirent le chemin de leur bungalow pour charger le 4x4 emprunté au Haras...

Une heure après, les deux fiancés étaient enlacés à côté de l'hélicoptère. Un dernier baiser, une caresse et un sourire à son fils qui le lui rendit et en claquement de doigt, l'engin volant n'était plus qu'un petit point noir dans le ciel nuageux d'Hawaï. Liam resta longtemps là, seul, à fixer le ciel avec mélancolie, les mains dans ses poches... Qu'avait-il donc fait ? Il avait envoyé quatre de ses amis face à la mort et envoyé sa femme et son fils loin de lui. Une larme perla sur sa joue alors qu'il fermait les yeux. Il prit une grande inspiration et expira lentement, avant de rouvrir ses prunelles. Rien n'avait changé, mais pourtant, tout était différent...

***
Une bourrasque fit lourdement claquer la grande porte battante de l'écurie, provoquant un affolant bref mais général de tous les locataires de l'élevage. Liam soupira et lutta contre le vent pour refermer le battant et coincer une bonne fois pour toute la porte dans ses gonds. Il se retourna ensuite pour faire face à Akram qui tirait sur sa longe et menaçait de se pendre. L'éleveur s'approcha en douceur du rouanné et murmura des "chut" en tirant doucement sur la longe pour qu'il ne lève pas les pieds. La journée venait tout juste de commencer et il accumulait déjà les problèmes. Myriam était partie, le vent se levait et énervait les chevaux, il avait trouvé une plaie sur un antérieur d'Akram et s'était fait mordre par Great Cashemire. Il commençait à se dire qu'il aurait mieux fait d'aller se recoucher et d'attendre gentiment que la journée se passe sans lui... Mais il avait des chevaux à sortir, et eux ne comptaient pas se recoucher gentiment.

Akram plus calme, il parcouru l'allée du regard. Il était seul et il avait neuf chevaux à soigner, dont un taré. Heureusement, il n'avait pas vraiment à compter celui d'Izikel dans la liste. L'éthologue lui avait simplement demandé d'aller voir s'il ne se blessait pas dans son pré, pour le reste, il n'avait rien à faire. Restait les huit autres, qu'il fallait bien travailler d'une façon ou d'une autre. Mais pas aujourd'hui. Pas tous en tout cas. Le trentenaire prit une grande inspiration et posa les mains sur ses hanches, s'adressant d'une voie claire à toute l'écurie.

Bien ! Les enfants, écoutez moi un peu s'il vous plaît !

Call et Orcanta passèrent leurs têtes par la porte et pointèrent leurs oreilles vers lui. La majorité des autres se contenta de lever le nez ou tourner une oreille attentive vers l'éleveur.

Aujourd'hui et pour les semaines à venir, encore en nombre indéterminé, je vais être tout seul à m'occuper de vous tous. J'attends donc de vous un comportement exemplaire... N'est-ce pas Great !?

À l'entente de son nom et du ton menaçant, le grand bai plaqua les oreilles sur sa nuque. Liam lui coula un regard dur avant de reprendre son monologue.

Donc pour aujourd'hui, on ne va quasiment rien faire... Dom, Yoda, Orcanta, Sinok, Great et Unfor', vous allez passer votre journée au pré. Pas d'esclandres s'il vous plaît ! Vous serez tous dans le même espace ! Donc je ne veux pas de bagarres. Capiche ? ... Bon...

L'éleveur passa ses troupes en revu. Tous étaient calme et à l'écoute.

Aujourd'hui c'est Call et Akram au travail. Demain vous aurez quartiers libres et d'autres passeront sur le billot. Si tout le monde est prêt, on va commencer par ceux qui sont en vacances ! Et ce sera les femmes et les enfants d'abord...

Le trentenaire remit Akram dans son box et entreprit de prendre le premier lot de quatre en même temps. Orcanta suivit de son poulain, ainsi que les deux poneys. Le trajet se passa bien, aucun ne se chamailla avec son voisin de longe. Les poneys se collaient l'un à l'autre et trottinaient derrière Liam et Orcanta. Sinok suivait dans les jupes de sa mère. En cinq minutes ils étaient tous dans un grand pré et partaient au fond plein gaz. Liam prit à peine le temps de les observer et reparti vers l'élevage.

Il prit Unfor et Great en longe et les présenta l'un à l'autre. Les chevaux renâclèrent deux minutes puis s'ignorèrent royalement. Liam en conclu que les choses devraient bien se passer et, un dans chaque main, il prit la direction du pré. Il lâcha Unfor' en premier. Le grullo détala comme un furieux au fond du pré en hennissant. C'était sans compter sur Great qui ne manqua pas d'arraché à longe à Liam, le faisant tomber dans une flaque au passage et suivant son copain, longe flottant au vent... Le tout avait prit cinq secondes et Liam n'avait absolument pas comprit par quel procédé il s'était retrouvé trempé en un quart de seconde. Soupirant, il se releva et traversa le pré pour aller chercher sa longe, sans manquer de gratifier Great de quelques mots acerbes et bien senti... Avant de partir cependant il surveilla les chevaux. Unfor et Great se tournèrent autour quelques minutes, puis Yoda les fit fuir à grand renfort de petits coups de pieds et le groupe se fit ainsi, avec Yoda pour chef de file ! Comme quoi... Les plus petits ne sont pas toujours les plus vulnérables... Liam en sourit et reprit le chemin de son élevage avec ses longes en main et frissonnant de froid...

***
Bah ?! Qu'est-ce qui t'es arrivé ?

Liam jeta un regard acerbe à Logan. Il savait que le jeune homme ne lui voulait rien de mal mais il avait encore un peu en travers le fait de s'être fait balader par un cheval. Sa paume le picotait et il s'était empressé de badigeonner sa main de crème cicatrisante avant d'enfiler un gant. Son polo commençait à sécher mais il restait humide à cause de la lourdeur de l'air et la morsure qu'il avait reçu plus tôt commençait à se dessiner en bleu. Et pour couronner le tout, Akram commençait réellement à lui taper sur le système, à sursauter au moindre bruit.  

Rien !

Logan grimaça mais à y regarder de plus près, Liam ne savait pas trop si c'était de douleur ou de compassion, à moins que ce ne soit des deux. Le moniteur avait l'air un peu fatigué.

T'as une petite mine.
J'ai fait un peu trop la fête hier soir avec des amis...
Ah ! Je vois...

Ceci explique cela comme on dit ! L'éleveur posa le tapis et l'amortisseur sur le dos d'Akram d'un coup, ce qui eu pour but de refaire sursauté le cheval qui abaissa brutalement ses hanches en voulant se propulsé vers l'avant, mais heureusement les longes l'empêchèrent de bouger plus que ça. Liam se contenta de soupirer avant de repositionner le tout correctement et se pencher pour prendre sa selle de dressage.

Tu as besoin d'aide avec tes chevaux ?
Non t'en fais pas... Quoi que... Tu serais en état de monter ?
Oui je pense ! Tu comptes faire que du plat de toute façon ?
Oui.
Alors ça devrait aller.
Dans ce cas là je veux bien que tu monte Call en même temps que moi. Ça me fera gagner un peu de temps !
Ok !
Harnaches-le simplement, le pansage est bon.
Ok !

Logan lui fit un sourire avant de se diriger vers la sellerie d'un pas un peu chancelant. La séance promettait ! En attendant, l'éleveur poursuivit avec Akram, adoucissant à peine ses gestes malgré les sursauts fréquents de l'étalon varnish.

Dix minutes plus tard les deux hommes étaient sur le chemin de la carrière, à pied à côté de leurs chevaux. Au vu du comportement assez chaud d'Akram, Liam avait préféré aller jusqu'au carré sablonneux à pied. Et il n'avait pas eu tord car l'étalon avait fait trois écarts entre le chemin de l'élevage et celui de la carrière. Call, sentant la nervosité de son congénère, s'énervait aussi mais bien peu par rapport au varnish. Une fois dans la carrière cependant, les deux hommes se mirent en selle pour entamer leurs détentes respectives. Logan marchait tranquillement au pas avec Call, rênes longues et l'étalon baissait allègrement le nez pour étendre son dos. Liam lui tentait de détendre Akrem dans tous les sens du terme, en jouant dans ses doigts pour qu'il fasse de même, mais le Mangalarga restait éperdument tendu et regardait partout avec crainte. Chaque pas était source de peur pour lui et il en trottinait sans arrêt, commençant même à souffler fort et transpirer, au bout de quelques tours. Mais Liam restait calme, jouait dans ses doigts et s'évertuait à garder le cheval au pas, ce qui n'était pas chose facile. Après cinq bonnes minutes de marche, Logan commença à reprendre ses rênes, que Liam n'avait toujours pas lâcher, et à prendre le trot. Call était aux ordres et ne tarda pas à se mettre dans une bonne attitude de travail : un petit trot calme, délié tout en se mettant peu à peu sur la main.

Le travail de Liam avait fini par payer avec lui. L'étalon s'était assagi avec le temps et il n'en devenait que plus agréable. Dire qu'à leur toute première séance, du travail à pied, Call avait mordu plusieurs fois son cavalier ! Il se rappelait de cette séance aussi clairement que celui de la naissance de Maël ! Call tournant au galop dans le rond de longe, Liam le poussant jusqu'à ce que l'étalon s'épuise et accepte, par la force des choses, le leadership de Liam. Il n'était pas forcément fier de cet événement : après tout, il avait eu le respect de Call par la force au départ. Mais il en avait résulté une entente et une complicité qu'il n'avait trouvé avec aucun autre cheval. Pourtant, Call et lui se connaissaient avant que l'étalon ne vienne au Haras, ils avaient tourné un film ensemble et c'est suite à cela que le cavalier avait prit le cheval. Et le tournage s'était bien passé. Mais l'étalon n'avait pas eu l'air d'aimé se retrouver loin de la scène, dans un avion et un endroit inconnu et il en avait résulté une rébellion comme Liam n'en avait jamais vu. au départ, seul Liam arrivait à en faire ce qu'il voulait ; mais à force de travail et de patience, l'étalon pearl acceptait de plus en plus d'autres cavaliers...

C'est sur ces pensées que Liam se retrouva la tête dans le sable. Il regardait Call s'incurver sur un cercle et Akram avait fait un violent écart, s'écartant d'un bond sur le côté de la lice. Bien que secoué, Liam avait tenu, mais le temps qu'il se rende compte que l'étalon faisait un écart, Akram levait les épaules en saut de mouton pour terminer sur un coup de cul vriller qui éjecta le cavalier en un rien de temps. A peine Liam avait-il touché le sol que l'étalon faisait un nouveau bond sur le côté, arrachant à Liam ce qui lui restait de rêne dans la main avant de détaler à l'autre bout de la carrière, fonçant vers Call en plein galop. Evidemment, l'étalon lusitanien n'apprécia que très peu la démarche de son congénère et, voyant l'autre lui foncer dessus à toute allure, trouva judicieux de lui faire face et se lever, surprenant Logan au passage, qui se retrouva à glisser sur la croupe du cheval. Il avait eu le réflexe d'enlever ses étriers et se retrouva à terre en douceur. Libéré de son poids, Call s'en retrouva un peu perturbé, surtout qu'Akram détalait de l'autre côté après avoir fait un très joli demi tour sur les hanches. En trente secondes, les deux cavaliers étaient par terre et le Mangalarga courrait dans tous les sens.

Liam se releva doucement. Il n'était pas trop mal tombé, sur le côté. Mais il regrettait un peu son habitude de monter sans bombe et sans gants. Sa main gauche le picotait sévèrement et son épaule gauche, déjà abîmée par ses péripéties passées, se rappela froidement à son bon souvenir. Logan, inquiet, arriva sur lui assez rapidement, à petites foulées, Call trottinant derrière lui.

Et mer** !
Ça va ?!
NON CA VA PAS ! Mes amis sont parti se faire tuer, ma femme et mon fils sont loin de moi et j'ai un cheval de mer** qui a peur de son ombre ! C'est une journée de mer** de toute façon ! Si je suis mouillé, c'est parce que je me suis fait balader par un put*** de cheval ce matin qui m'a arraché une main, et maintenant ce truc là qui se fait mon autre main ! J'en ai ma claque ! C'était une idée de mer** de venir ici ! ARRRRRRGGGGGHHH !!!

L'éleveur avait crié, pour finir son monologue par un hurlement rageur. Il avait planté Logan et Call là avant d'aller chercher Akram, tremblant de peur et le sortir de la carrière. Il avait vaguement entendu dans son dos les hennissements rauque de Call mais ne s'était pas retourner, poursuivant son chemin jusqu'aux élevages. Mais il aurait peut-être dû, car à peine Akram attaché dans l'allée centrale que Call débarquait au galop dans la cours, cherchant Liam des yeux et ronflant des naseaux, trottant haut à la façon étalon, mais surtout sans cavalier. Liam soupira fortement s'appuya contre la porte, cachant son visage dans ses mains en se forçant à respirer lentement pour se calmer. Il entendit les sabots ferrés de Call s'approcher de lui et les ronflements de l'étalon qui vint frotter son nez duveteux sur le cavalier, cherchant à lui faire décoller les mains du visage et avoir des caresses. Liam releva finalement les yeux sur Call qui le regardait curieusement. C'était bien la première fois que l'étalon lui montrait autant d'intérêt ! Après un soupir, le cavalier enfila sa paire de gant qui était dans le sac de pansage près d'Akram, détacha le varnish et avec un cheval dans chaque main, reprit le chemin de la carrière.

Il croisa Logan qui revenait des paddocks, la mine inquiète. Les deux hommes s'arrêtèrent face à face à se regarder un instant sans un mot. Puis Liam brisa le silence le premier.

Je suis désolé. La journée est un peu difficile.

Logan eu un sourire compatissant et acquiesça doucement. Il récupéra les rênes de Call que Liam lui tendait et les deux hommes reprirent le chemin de la carrière, avec deux chevaux plutôt calme.

Il a sauté la barrière de la carrière pour te suivre Call... J'ai essayé de le retenir mais il m'a sorti le grand jeu et s'est barré... Je savais pas qu'il sautait aussi haut !

Liam sourit et jeta un oeil reconnaissant à l'étalon lusitanien qui regardait les alentours avec curiosité sans se soucier des cavaliers. Les barrières de la carrières toisaient bien à un bon mètre trente et il était vrai que Liam était lui aussi assez impressionné. Comme quoi quand il voulait ce cheval... Il savait s'en donné les moyens !

Je suis surtout épaté qu'il m'ai suivi ! C'est la première fois qu'il me la fait celle là !

Logan sourit, sentant Liam un peu plus détendu.

En tout cas il a un sacré coup de saut !

Une fois dans la carrière, les deux hommes se remirent en selle calmement et reprirent leur travail. Liam fit dans le simple avec Akram. Le cheval continuait d'avoir peur de tout et restait tendu. Au moindre coup de vent ou roulis des vagues un peu trop violent, il faisait un écart. Liam s'évertuait à les réduire et à canaliser l'étalon pour qu'il ne parte pas dans tous les sens, mais la chose n'était pas vraiment aisée. Il conserva le trot tout au long de la séance, n'osant pas tenter le diable et prendre le galop. Il failli bien être désarçonné une nouvelle fois mais il tint bon en selle. Logan lui travailla le galop avec Call. Les changements de pied en l'air et le contre-galop. L'étalon se prêtait au jeu bien qu'il se montre plutôt feignant et traînant. Après trois quart d'heure d'acharnement et du positif en demi-teinte pour chacun, les deux hommes reprirent le chemin des écuries. Et pour la première fois de sa vie, Liam fut soulagé de descendre de cheval...

Il en était conscient, le travail d'Akram n'allait pas être facile. Les craintes de l'étalon allait lui pourrir la vie et il commençait un peu à se demander pourquoi il avait prit ce cheval là. Peut-être le vendrait-il ? Ou le laisserait-il au pair au Haras ? A moins qu'il ne le laisse entre les mains d'Izikel le temps de le désensibiliser ? Quelques solutions mais peu de réelles convictions... C'est dans un silence empli de réflexion que Liam s'occupa de mettre les étalons au paddock, Logan ayant rejoint Louna après le pansage de Call.

Oui... Les prochaines semaines seraient difficiles, et il avait à peine idée d'à quel point...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Méga Léviator dans un épisode de la 2G ?
» Tome 3 : Je suis l'enfer ; Episode 1 : Sans elle (Gabriel)
» Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 4 : Un confortable mensonge (Gabriel)
» Aragorn ~ J'ai perdu la lune à essayer de compter les étoiles || 1er Janvier
» Gros Mek avec CFK et Krameur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Chapitres :: Chapitre 4-
Sauter vers: