AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Les Chapitres :: Chapitre 3 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Episode 5 ; Concours

avatar
Messages : 480
Date d'inscription : 21/09/2012
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Oct - 11:53

POV Louna



L'allée de l'élevage commençait à s'agiter. Priam, à la porte de son box, se chamaillait du bout des lèvres avec Caraanu Pi, son voisin. Le crème émit un couinement et repartit dans son box, alors que la grande porte coulissante de l'allée s'ouvrait en grand. Kira tapa la porte de son sabot, alors que deux palefrenier entraient en rigolant, poussant devant eux des brouettes de granulés. C'était l'heure de la ration et l'excitation était à son comble dans l'élevage. Mis à part Nara, tout les chevaux tournicotaient dans leurs box en attendant avec une impatience non feinte leurs parts de granulés. Au fur et à mesure des portes de box qui s'ouvrent et se ferment, le calme revient doucement. La porte ouverte laisse passer une brise fraîche, donnant l'agréable impression que la journée à suivre allait être douce. Quelques minutes plus tard, un nouveau palefrenier vient chercher Nara et ses poulains, pour emmener tout ce petit monde au pré. Dans l'allée, le calme et revenu, seulement dérangé par le mâchonnement des chevaux. Il est tout juste sept heures, et la journée commence doucement...

Dans un autre bâtiment, un peu plus loin, Louna se réveillait tranquillement. Elle était un peu groggy face à la perspective du concours à venir. Logan avait insisté pour qu'elle ne prenne pas Caraanu Pi. Et il avait même convaincu Izikel de participer au concours avec le crème ! Mais la demoiselle devait bien l'avouer, le moniteur de saut avait raison. Il fallait qu'elle se rende à l'évidence ; même si elle préférait Caraanu aux autres chevaux de son élevage, elle ne devait pas délaisser les autres. Cara était un des chevaux de son piquet mais c'était aussi le plus jeune et de loin, celui qui avait le moins d'expérience. Et elle devait aussi se rendre à l'évidence, en équitation, Izikel avait plus d'expérience qu'elle et un bien meilleur niveau. Il fallait qu'elle refasse ses classes avec les chevaux expérimentés de son piquet, soit Priam et Kira, maintenant que Nakache appartenait à Ezra...

Elle soupira une fois de plus et noua ses cheveux en chignon serré, en prévision de sa reprise de dressage de l'après midi. Mais en attendant, elle commençait sa journée par un bon petit déjeuner, normalement en compagnie de Liam. Depuis qu'ils avaient atterrit en Australie, le binôme d'éleveurs qu'ils formaient avait reprit ses petites habitudes et ils se retrouvaient au moment du petit déjeuner. Ensuite, chacun vaquait à ses occupations pour se retrouver généralement plus tard dans la journée. C'est donc avec un mélange de soulagement et de joie qu'elle prit le chemin de la salle à manger, sans oublier de cajoler son cher et tendre avant de partir.

Dans la salle à manger, elle ne vit aucune trace de Liam. Un pincement lui serra le coeur un instant. Depuis la naissance de Maël, leur rendez-vous matinaux étaient un peu plus espacés. Les premières semaines qu'ils avaient passé en Australie les avait remit en place et depuis leur déménagement, c'était la première fois qu'il loupait un petit déjeuner. Mais la demoiselle ne serait pas seule. Une main s'agita au fond de la salle à son intention et en remontant le bras à qui elle appartenait, elle tomba sur le visage souriant de Kwaïgon. Le coréen n'avait pas pour habitude de se lever aussi tôt, bien qu'il était de plus en plus tôt dans les élevages pour travailler. Prenait-il goût au travail des chevaux ? Peut-être bien... Il avait même accepté de participer au concours complet de ce trimestre australien. La jeune éleveuse lui rendit son sourire et s'approcha doucement de sa table, en se faufilant entre les autres élèves. Elle se laissa tomber sur la chaise en face du jeune homme et le remercia doucement pour la tasse de café qu'il faisait glisser devant elle.

« Bonjour ! T'es tombé du lit ou quoi ? »

Le coréen sourit ironiquement en laissant fondre un morceau de sucre dans le café qu'il venait de se servir. Il touilla doucement la cuillère avant de prendre une inspiration et répondre.

« Non ! En fait... J'ai eu un coup de fil de Mr. James McSaghan. »

Le coréen avait ralenti sa diction sur le nom de l'homme. Louna pinça les lèvres. Cela faisait des mois qu'elle n'avait plus entendu parler de cet homme. Elle avait bien les bilan financier et les comptes rendus des diverses réunions importantes de Reg International, mais elle n'avait plus entendu la voix de James depuis plusieurs mois. Pourtant, c'était un des hommes les plus important de sa vie. Il dirigeait, depuis New York, la société de son père, dont elle était la principale actionnaire et héritière. Avoir des nouvelles de lui n'était pas très étonnant en soi. Mais ce qui l'était plus, c'était que McSaghan appelle Kwaïgon et non elle. Si c'était lui qu'il avait appelé, c'est que quelque chose n'allait pas. Après tout, c'est avec le réseau de mafieux et tueur à gage dont ils avaient les contacts que les deux hommes avaient convaincu Louna de prendre la direction de R.I. Pour la seconde fois de la journée, la demoiselle eut un pincement au coeur.

« Pourquoi il t'as appelé ? »

Le coréen fixait sa tasse. Il haussa des épaules en faisant une moue. Il n'avait pas l'air inquiet, ce qui rassura la demoiselle. Bien qu'elle ne sache pas trop quoi penser. Le coréen n'était pas expressif, que se soit pour les bonnes ou les mauvaises nouvelles.  

« Il s'inquiétait pour toi, ça fait un moment qu'il n'a pas eu de tes nouvelles à priori. Il se demandait si tu étais encore en vie. Tu ferais mieux de lui écrire un petit mail. »

Il releva les yeux sur elle, et elle y remarqua une étrange lueur. Cela ne dura qu'une seconde mais elle eut la nette impression qu'il lui cachait quelque chose. Mais il reprit bien vite sa non-expression habituelle et but dans sa tasse de café.

« Oui je ferais ça alors... »

Il y eut un bref moment de silence entre eux. Chacun étant à ses pensées et sa tasse de café. C'est finalement le coréen qui brisa le silence.

« L'épreuve de dressage du E2 se déroule ce matin. Tu veux venir avec Liam et moi ? »
« Oh euh... Oui si vous voulez. »
« Cool ! On tarde pas trop alors. Je vais me faire taper dessus si j'arrive en retard... »
« T'en fais pas ! »

Ils échangèrent un sourire avant de terminer en vitesse le petit déjeuner. S'il y avait concours, il ne fallait pas perdre de temps !

***
Après une matinée bien remplie avec Kwaïgon et Liam durant laquelle elle avait fait groom pour le premier, la demoiselle prenait enfin une pause, seule pour le déjeuner. Ce n'était d'ailleurs pas très courant pour elle de passer sa pause déjeuner toute seule. Elle était sans cesse avec Liam ou quelqu'un d'autre. Que se soit Lou, ou Ezra, ou encore Myriam ou Enzo. Il était très rare qu'elle se retrouve seule désormais, que se soit pour une séance de travail ou un autre moment de la journée. Toute l'équipe se déplaçait désormais en "bandes" et elle avait prit l'habitude de cela. Se retrouver toute seule, même si d'un côté elle l'avait voulu, la mettait mal à l'aise. Pourtant, il y avait quantité de cavaliers qui se retrouvaient seuls pour le déjeuner. Mais peu lui importait. Quand elle était seule de la sorte, son sentiment d'être continuellement observé prenait des proportions immenses.

Depuis quelques temps, à vrai dire, depuis le début de la tempête en Alaska, il se passait des choses bizarres autour d'elle qui avait le don de la mettre sur les nerfs. Cela avait commencer par un sentiment étrange, comme un mauvais pressentiment. Puis cette impression d'être épié, et même suivi. Les portes qui se ferment toutes seules derrières elle, ou encore, les chevaux qui regardent les fantômes dans son dos. Elle s'était faite plusieurs frayeurs en essayant de découvrir ce qui la suivait, mais toujours en vain. Puis il y avait eu le comportement de Caïpirigna qui avait changé. La lynx, dont le pelage gris de l'hiver virait doucement au roux, se hérissait et grondait souvent après des choses invisibles pour la jeune femme. Il lui arrivait de plus en plus souvent, en pleine sieste, de relever brusquement la tête et grogner, en fixant un recoin de l'allée ou la grande porte de l'élevage. Comme si un intrus était sur le point de se montrer. Mais il n'en était jamais rien. La lynx restait sur ses gardes quelques minutes avant de reprendre sa sieste là où elle en était.

Au début, la demoiselle s'était inquiété du changement de comportement de l'animal. Bien que sauvage, elle avait eu la bête lorsqu'elle n'était âgée que de quelques semaines. Izikel l'avait dressé à merveille, comme il l'aurait fait avec un poulain. Elle était donc très proche de l'homme -et surtout de sa maîtresse- et en une année de vie commune, elle n'avait jamais montré de signe d'agressivité de la sorte, surtout envers des fantômes. Louna avait donc prit la décision de la montrer à un vétérinaire du Haras. Et le verdict était vite tombé, elle n'avait rien. Son comportement n'était explicable que par une menace envers sa maîtresse, qu'elle défendait à sa façon. Mais cette conclusion fut loin de rassurer ladite maîtresse. Au contraire, son sentiment de danger imminent n'en était que plus accentué à chaque fois que Caïpi se mettait à gronder.

La jeune femme ne se sentait en sécurité que lorsqu'elle était entourée, et c'est aussi pour cette raison qu'elle passait rarement des moments seules. Mais cette fois, elle n'avait pas vraiment le choix. Malgré tout, elle devait mettre ce temps à profit et elle avait donc décidé de suivre les conseils que Kwaïgon lui avait donné lors du petit déjeuner. C'est avec un sandwich en main qu'elle s'installa donc dans un coin de la salle à manger, son pc portable devant elle. Elle eut vite fait d'ouvrir sa messagerie et cliquer sur le bouton "nouveau". Sans trop attendre, elle commença la rédaction de son e-mail.

James,
Kwaïgon m'a fait part ce matin même de votre inquiétude quand à mon silence depuis plusieurs mois. Pour ne pas vous mentir, j'ai lu avec attention tous les documents que vous me faites parvenir, mais je n'ai pas eu le temps d'y répondre.

La tempête que l'on a essuyé durant un mois et demi au début de cette année nous a été très préjudiciable, et il a fallu que l'on rattrape activement le temps perdu une fois celle-ci passée. Inutile de vous dire donc que pour moi aussi, le travail ne manque pas !

En attendant, je vous remercie chaudement de l'attention que vous me portez et je vous promets, à l'avenir, de vous donner plus de nouvelles que ce que je ne le fait actuellement. En tout les cas, je me porte comme un charme, même si la fatigue du décalage horaire ne manque pas de s'ajouter à celle du travail de la journée !

À bientôt je l'espère !

Louna

Elle relu une dernière fois son message avant de cliquer sur "envoyer" et de refermer son pc. Un soupir de satisfaction s'échappa de ses lèvres et elle releva les yeux sur la foule. La salle à manger commençait à se vider. Elle termina son sandwich et se leva à son tour pour rejoindre sa chambre. Même si elle passait en fin d'après-midi, il était tout de même temps qu'elle se prépare pour le concours !

***
Priam était attaché dans la stalle de pansage et se laissait faire calmement. Il regardait les allées et venues des autres cavaliers qui s'activaient autour de leurs montures. Ils étaient quatre à passer sur ce niveau de concours. Logan, Izikel, Ezra et elle. Tous étaient dans l'élevage de Louna mais chacun se concentrait sur son concours et se préoccupait de son cheval. Louna comprit.

La demoiselle prit grand soin lors du sellage de Priam. Il n'avait certes pas l'habitude de la selle de dressage mais il fallait bien qu'il s'y fasse. Et qu'il se réveille un peu aussi, il était sortit de son box en traînant des pieds, ce qui n'augurait pas grand chose de bon en général. En attendant, chose étrange, il se laissa faire sans protester durant le sanglage. Et il prit même le mors de lui-même. La chose interpella Louna, qui le savait chatouilleux, mais elle ne prit pas trop la chose au sérieux. Comme il se traînait un peu à la sortie de son box, peut-être était-il dans un jour mollasson ?

En attendant, elle ne se posa pas trop la question et une fois qu'elle fut prête, elle emmena le cheval au dehors. Izikel était déjà dans la carrière de détente et trottait Cara avec légèreté. La demoiselle se mit en selle et les regarda un instant. Logan n'avait pas tord, Izikel montait à merveille. C'était la perfection incarnée et ils avaient de la chance de l'avoir dans l'équipe. Elle termina de régler ses étriers et se concentra sur sa monture. Priam avait le nez vers le bas et rechigna à prendre le pas, ce qui ne lui ressemblait pas du tout. Cette fois, Louna commençait à se poser des questions. Mais elle poursuivit sa détente quand même.

Elle marcha au pas, rênes longues, durant un sacré moment. Mais à chaque fois que Priam faisait un pas, elle sentait que quelque chose n'allait pas. Priam n'était pas dans son état normal. Elle remonta un peu sur ses rênes et demanda le trot. L'étalon manqua de trébuché mais se rattrapa. Mais c'était plus flagrant encore, Louna sentait bien qu'il y avait quelque chose. Elle reprit le pas et s'approcha du commissaire de paddock.

« Bonjour Monsieur. »

Le vieil homme inclina la tête galamment et lui porta toute son attention.

« Mademoiselle ? Que puis-je pour vous ? »
« J'ai la vague impression que quelque chose ne va pas avec mon cheval, pouvez vous regarder s'il boite ? »
« Bien sûr, allez-y, je vous regarde. »

La demoiselle lui adressa un coup d'oeil reconnaissant et s'éloigna au pas. Elle fit une demi volte et demanda le trot à l'étalon pour passer devant le commissaire de paddock. Encore une fois, l'appaloosa failli bien trébucher mais se rattrapa. En attendant il ne fallu que quelques foulées au commissaire pour être fixé. Il fit signe à la demoiselle et appela un vétérinaire de la tente de secours. La demoiselle se rapprocha de l'homme et stoppa l'étalon avant de mettre pied à terre.

« Vous aviez raison mademoiselle, il boite. A priori c'est l'antérieur gauche. J'ai appelé un vétérinaire pour qu'il l'examine. »

La demoiselle eut un pincement au coeur. La boiterie signifiait l'élimination pour cette étape du concours au moins. Une vétérinaire lui demanda de la suivre, ce qu'elle fit sans broncher.

« Vous pouvez le faire trotter sur le bitume s'il vous plaît ? »

La vétérinaire lui sourit, comme pour la rassurer. Mais la demoiselle ne l'était pas du tout. Elle acquiesça et entraîna tant bien que mal l'étalon derrière elle. Le verdict tomba vite : la boiterie était confirmée. S'en suivit donc un examen approfondie de la vétérinaire. Ezra l'interrogea du regard en passant devant elle, mais elle ne dit rien. Elle attendait en regardant les cavaliers dans le paddock de détente.

Ezra montait en selle. Il était élégant dans sa tenue de concours noir et blanche. Elle avait rarement l'occasion de le voir en costume. Izikel... Izikel n'en parlons pas. Entre sa tenue parfaite et son équitation qui frisait l'excellence, il en faisait pâlir d'envie plus d'un. Logan n'était pas encore là, mais il passait en dernier. Les autres cavaliers s'échauffaient avec calme, dans un silence apaisant.

Enfin la vétérinaire releva la tête et interpella la demoiselle. Elle avait terminé son examen.

« Bon, je ne vois pas de soucis dans le sabot ou la jambe, alors ça doit venir de plus haute. De l'épaule ou de la colonne je pense. Je vous conseille d'aller voir un ostéo, il sera plus à même de soigner ce qui ne va pas. En attendant, je suis obligé de vous faire déclarer forfait sur cette étape, mais vous pourrez sans doute participer au saut et au cross des deux mois à venir. »
« Très bien merci. Je vais faire ça alors. De toute façon, je n'ai pas le choix. »
« En effet. Je suis désolée. »
« Ce n'est pas grave. Ce sera pour une prochaine fois ! »
« J'espère bien ! Bonne journée quand même ! »
« Merci vous aussi ! »

Les deux femmes échangèrent un sourire et Louna s'éloigna avec son étalon clopinant. En chemin, elle croisa Logan, qui fut désolé pour sa malchance. Mais il n'y pouvait rien non plus. La demoiselle remit donc Priam dans son box après l'avoir débarrassé de son harnachement. Désormais, elle n'avait qu'une chose à faire : trouver Myriam...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Episode 457 One piece
» 04. Episode n°4 ; La générosité de Noel
» Episode 1 - American Beauty
» Episode 443 One Piece
» Episode 447 de One Piece

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Chapitres :: Chapitre 3-
Sauter vers: