AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Les Chapitres :: Chapitre 3 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Episode 4 ; Prendre ses ailes et s'envoler

avatar
Messages : 408
Date d'inscription : 21/09/2012
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Oct - 11:47

Prendre ses ailes...



La goutte d'eau chuta, irrémédiablement attiré par la terre, quelques mètres plus bas. Au passage, dans sa chute interminable, l'air glacial de l'Alaska la changea en un flocon, obligeant l'eau a s'organiser et dessiner une forme complexe mais parfaitement symétrique. La chute se fit plus longue et le flocon tomba sur le sol avec une douceur infini, se laissant d'abord porter un peu par le vent. Il ne lui fallut que quelques seconde pour se fixer aux autres, mais sa vie fut brève. Quelques minutes plus tard, un sabot ferré l'écrasait, sa chaleur et sa puissance détruisant ses arabesques...

Au fond, le Haras était une grande maison. Une très grande maison. Il y avait là tout ce dont on avait besoin, mais à une échelle infiniment plus grande que celle d'un chez soi traditionnel. Seulement, il n'y avait que très peu d'intimité en dehors de sa chambre et c'est ce que reprochait précisément Myriam à l'Académie. Mais elle ne pouvait pas le nier, Full Horse restait le paradis sur terre pour tous les cavaliers de la planète. Des compétitions régulières, des infrastructures impeccables et un personnel tout à fait charmant. Rien dans la machinerie ne faisait défaut. Même lors des changements de pays, qui se faisaient au compte goutte, la Haras gardait en lui toute sa superbe et son organisation. Non vraiment, elle ne pouvait pas reprocher à Liam de vouloir vivre ici. Il y avait tout ce dont il pouvait avoir besoin à porter de main. Finalement, elle en arrivait à se dire qu'il avait eu raison de se fâcher un peu et de la faire venir ici. Même si, à son sens, ce n'était l'endroit idéal pour élever un enfant, c'était tout de même un des meilleurs pour nombre d'organisations...

Maël était un bébé calme. Mis à part une jaunisse qui lui avait fait quelques frayeurs durant ses premiers jours de vie, il était même relativement parfait. Il faisait ses nuits, dormant dès neuf heures passés et ne se réveillant que lorsque le réveil sonnait. Il ne pleurait pas, même quand il avait faim. Il se contentait alors de fixer intensément la personne la plus proche de lui en suçant sa manche ou sa main. Il n'était tombé malade qu'une seule fois durant le premier mois de sa petite vie et passait le plus clair de son temps à dormir ou observer son entourage. Il commençait à sourire un peu et gazouillait quand on lui faisait la conversation. Mais il était encore bien jeune et ne faisait pas grand chose. Myriam passait la grande majorité de son temps avec lui. Liam le prenait quand elle se reposait et l'emmenait souvent avec lui à l'élevage. L'enfant s'endormait souvent dans son transat, sur une botte de paille, bercé par les bruits de l'écurie.

Malgré tout, comme toutes les mères, Myriam s'inquiétait souvent de son état et la première semaine, elle avait passé beaucoup de temps à appeler le pédiatre. Il l'avait sans arrêt rassuré, et maintenant qu'elle était un peu plus sereine dans son rôle de mère, elle s'inquiétait moins. Liam prenait les choses avec tout le sérieux qu'elle lui espérait. Même si elle avait beaucoup craint ses réactions. Mais il s'occupait du petit homme avec attention et beaucoup d'assurance. Ce qui ne cessait de l'impressionner, et de faire sourire Louna. Les autres membres de l'équipe venaient la voir de temps en temps. La jeune mère avait un peu de mal à se remettre de son accouchement et la fatigue se peignait encore souvent sur son visage. Mais après un mois et demi de repos complet, elle se sentait déjà nettement mieux et d'attaque pour le changement de pays à venir.

C'est en tout cas dans cette optique là que la jeune femme ouvrit les yeux en ce frais matin d'Avril. Le calme régnait dans le manoir. Les élèves partaient les premiers avec leurs chevaux, ainsi que ceux des stalles et des missions. Les cavaliers pro, les éleveurs et leurs coachs partaient ensuite, par vagues plus ou moins grandes. Il y avait quelques exceptions de temps à autres, des élèves qui restaient car rattachés à une équipe, comme Kwaïgon, Lou et Logan. Elle-même en faisait parti d'ailleurs. Mais rien de plus et le Haras était donc plus calme qu'à l'ordinaire. La blondinette ouvrit doucement les yeux. Liam n'était pas à côté d'elle, et Maël pas plus dans son lit. Son père l'avait sans doute emmené avec lui. Elle s'étira longuement et regarda le réveil. Il annonçait huit heures moins le quart, ce qui lui arracha un soupir. Le matériel et les chevaux partaient aujourd'hui avec le premier groupe de cavaliers dont elle faisait parti. Il était grand temps qu'elle se lève et qu'elle se mette au travail !

***
Quand elle entra dans l'allée de l'élevage, tout était calme. Au premier abord, il n'y avait pas un bruit pour venir déranger la quiétude des lieux. Sur chaque porte de box il y avait les protections de transport de chaque cheval. Coincé entre deux bottes de paille, Maël dormait dans son siège auto, surveillé par Caïpi, qui dormait à côté de lui sur une des bottes. Elle remuait doucement sa petite queue, ce qui témoignait de son état de sommeil bien léger. Myriam n'aimait pas voir la lynx aussi près de son enfant, mais il s'était avéré que le félin ne l'approchait pas à moins de trente centimètres sans qu'on ne l'y autorise, et elle défendait farouchement le berceau face à quiconque d'inconnu s'en approchant d'un peu trop prêt à son goût. Liam avait plus confiance en la lynx qu'en lui même en ce qui concernait la surveillance du bébé alors la jeune ostéopathe s'y était plié.

Elle fit quelques pas dans l'allée et entendit finalement des bruits doux en provenance de la sellerie. Elle rejoignit la petite salle d'un pas vif mais silencieux, et découvrit là Izikel, Ezra et Liam, en train de ranger le matériel des chevaux dans les cantines de transport. Trois mallettes colonnes prenaient les selles et les brides et trois grosses malles en métal abritaient le reste, soit les couvertures, les brosses et tout ce qui avait attrait aux chevaux. Myriam leur sourit, alors que sa silhouette s'encadrait dans l'embrasure de la porte.

Bonjour les garçons !

Un "Bonjour !" chuchoté en coeur lui répondit, alors que les sourires lui répondaient. Liam se leva doucement pour venir l'embrasser tendrement. Il portait sur lui l'odeur du foin fraîchement remué ; Il devait avoir nourri les chevaux juste avant. Elle proposa son aide mais les hommes refusèrent en coeur. De toute façon, ils avaient presque terminé, les places vides de la sellerie en témoignaient. Au début, la jeune femme avait trouvé que ces changements de pays étaient une véritable corvée. Devoir, tous les trois mois, remballer et déballer le matériel était pour elle un acte détestable. Trois mois, elle trouvait cela trop court. Mais Liam lui avait présenté les choses sous un autre angle, et finalement elle ne trouvait plus la tâche si contraignante. Il lui avait expliqué que de cette manière, ils étaient tous obligés de tenir une certaine discipline. Rien dans la sellerie ne devait être dérangé. Et tous les trois mois, en rangeant le matériel dans les boîtes, ils le vérifiaient. La tâche était certes longue, car ils en profitaient pour faire les cuirs et nettoyer de fond en comble les brosses et autres, mais il fallait de toute façon le faire et cette occasion était idéale. De plus, ils ne devaient pas faire leurs bagages toutes les semaines comme nombre de cavaliers internationaux puisque les concours se faisaient sur place. Au final donc, le changement était moins pénible. À vrai dire, il devenait même appréciable, puisque cela permettait de passer du temps avec les autres membres de l'équipe, et de discuter tous ensemble de ce qui allait ou pas, et de leurs avenirs.

Myriam s'assit donc dans un coin, prenant l'initiative de rouler les bandes de polo sèches et de les empiler près de la malle qui les contiendrait pour le voyage. Tout en s'activant, elle écoutait les trois hommes poursuivre leur conversation à voix basse, pour ne pas risquer de réveiller Maël, qui dormait toujours aussi paisiblement.

... et je pense qu'on pourrait commencer les concours le trimestre prochain.
Tu sais ce qu'il y aura ?
Non, mais les chevaux sont prêts pour la plupart.
Surtout ceux de Louna.
Oui, je parlais justement des siens.
Tu sais ce qu'elle va faire pour Nakache alors ?

L'éleveur sourit et jeta un regard complice à Myriam. Celle-ci le lui rendit, hochant doucement de la tête.

Oui, je sais ce qu'elle va en faire.
Raaah aller ! Dis moi !
Elle compte te le donner.

Le métisse se mordit la lèvre en souriant. La rumeur courrait que Louna voulait lui céder Nakache. Elle lui avait dit quelques mois auparavant, mais elle n'avait jamais rien fait et le jeune homme était plutôt impatient de savoir ce qui allait se passer.

Elle compte profiter du changement de pays et du passage obligé par les douanes pour faire les papiers. Dès que tu poseras les pieds sur le sol australien, il sera à toi !

Le jeune homme sourit de plus belle, dansant sur lui même en balançant ses bras devant lui. Izikel rit en voyant la joie de son ami. Ezra avait un caractère plutôt explosif bien que très réfléchi. Il ne faisait ou disait jamais quelque chose à la légère. Bien que ses réactions puissent paraître impulsives, elles étaient toutes réfléchies. Il avait toujours une grande maîtrise de lui et réfléchissait toujours à toute vitesse. Cette capacité à réagir avec une extrême rapidité et analyser les situations avec autant de justesse et de vélocité la laissait toujours en admiration devant lui. Izikel au contraire était plus dans l'émotion. Lui réfléchissait beaucoup moins à ses paroles et agissait sous le coup de l'impulsion et de ses émotions. Bien que ces derniers temps, ses altercations avec Louna lui ai apprit à garder plus souvent son sang froid, il n'en restait pas moins un être très émotif. Mais Myriam le sentait grandi et plus mûr autant dans son comportement que dans ses paroles et elle trouvait que cela allait plutôt bien au jeune homme.  

Et toi Walig, tu n'avais pas parlé de deux nouveaux chevaux ?
Si... Deux Quarter... Mais j'attends encore un peu avant de les ramener...
Pourquoi ?
Parce qu'il y a encore beaucoup de travail à faire ici avec tous les chevaux des élevages et je ne veux pas crouler sous la tâche...

Ezra et Liam sourirent. Le jeune homme n'avait pas tord. Pourquoi acheter des chevaux s'il n'avait pas le temps de s'en occuper ? Il avait gagné en pragmatisme au fil des ans et cela aussi, lui allait plutôt bien.

En tout cas, j'ai hâte que tu nous le présente ce cher Jeff !

Liam répondit au sourire taquin d'Ezra. Toute l'équipe, sauf Louna peut-être, se prenait à plus ou moins taquiner Izikel sur son ami éleveur. Personne encore ne l'avait jamais vu et tout le monde était curieux de voir quel genre d'homme pouvait prendre autant de place dans la vie de l'éthologue. Il n'était inconnu de personne qu'Izikel avait des penchants pour la gente masculine. Mais jusque là, personne ne l'avait vu avoir une relation plus ou moins intime avec un autre être qu'une femme et il était tout de même surprenant de le voir parler d'un homme avec autant d'enthousiasme. Tous était persuadés de leur affection mutuelle, même si le principal intéressé le niais farouchement pour le moment, ne citant Jeff que comme un simple ami de longue date. En attendant, Ezra, qui connaissait le jeune homme certainement mieux que lui-même, n'était pas dupe. Et il n'avait eu aucun mal à convaincre les autres qu'il y avait hippopotame sous grain de sable, et que bientôt, les choses seraient toutes autres, et que Jeff ne serait plus présenter comme "l'ami". Tous attendaient ce moment avec impatience, même Louna.

Liam refermait la dernière malle de briderie quand un miaulement étouffé retentit à l'entrée de la sellerie. Tous tournèrent la tête vers la porte, dans laquelle Caïpi se détachait, tranquillement assise en les regardant en ronronnant. Liam s'approcha et elle prit le temps de s'étirer avant de repartir dans l'allée. Le message était bien passé, la petite lynx partait faire un tour. Liam ramena rapidement un petit Maël les yeux grand ouvert à regarder sagement autour de lui. Aucun d'eux ne savait depuis combien de temps il était éveillé mais en attendant, il ne faisait pas de bruit. Ils terminèrent rapidement leur empaquetage. Cette fois, Myriam prêta un peu plus main forte aux hommes, Liam étant parti montrer les chevaux au petit Maël. En une demi-heure, ils avaient chargés les malles, et il ne restait plus que les protections de voyage des chevaux. L'éleveur fini par rassembler tout le monde.

Parfait ! Bon, il ne reste plus qu'à habiller les chevaux et les charger. Tous ici partent avec les palefreniers et le groupe de Louna. Nous on part demain avec Arès et Lovely Alibi comme vous le savez...
Je vais aller voir comment ça se passe chez Louna.
Ok ! Nous on va commencer à habillé les chevaux.

Tous se mirent à la tâche. Maël retrouva le confort de son cosi alors que chacun équipait un cheval puis passait à un autre. Licol, protection aux membres, protection de queue et couverture de voyage. En une grosse vingtaine de minutes, tous les chevaux de l'élevage étaient équipés. Louna apparu dans l'encadrement, en compagnie d'Ezra.

Coucou ! Alors vous êtes prêts ?

Liam releva la tête et lui sourit. Izikel la salua vaguement. C'est Myriam qui confirma la chose.

Oui ! Il ne reste plus que Yoda qui est avec Izikel et c'est bon.
Alors on va chercher le camion.

Ils disparurent dans le froid hivernal de l'Alaska. Tous étaient bien content d'enfin quitter cet hiver sans fin pour retrouver l'automne Australien... Ils pourraient enfin quitter leurs gros manteaux ! Et ce n'était pas sans déplaire à la demoiselle en attendant... Mais pour Myriam, il était temps de remonter Maël au manoir. Il allait être l'heure de son biberon et même si le petit garçon ne le réclamait pas, elle se devait de quand même le lui proposer. Elle ne manqua pas de déposer un baiser sur les lèvres de son cher et tendre et s'échappa avec son fils.

Elle ne verrait pas la monter dans les camions mais elle irait saluer l'équipe partante en premier. Le trimestre se terminait et elle en était soulagé. C'était de loin le trimestre le plus mouvementé et fort en émotion qu'elle avait vécue. Bien sûr, comparé au passé de Liam, Louna et Izikel, ou même Kwaïgon, son trimestre devait avoir été relativement plat. Mais elle avait tout de même donné naissance à son premier enfant... Le rêve de toute une vie...

En attendant, elle n'était pas prête d'oublier ce trimestre en Alaska... Elle baissa les yeux sur ceux de Maël, aussi brun et profonds que ceux de son père. Il aurait un charme fou... Elle en était persuadé. Un soupir de satisfaction s'échappa de ses lèvres alors qu'au loin, elle vit Yoda et Dom monter ensemble dans le camion. Elle sourit. Elle avait hâte de partir...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le temps de prendre ses ailes
» Un étrange rêve, les ailes du Phoenix ~ [Entraînement]
» Episode 457 One piece
» 04. Episode n°4 ; La générosité de Noel
» Episode 1 - American Beauty

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Chapitres :: Chapitre 3-
Sauter vers: