AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Les Chapitres :: Chapitre 1 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Episode 01 ; Partir

avatar
Messages : 417
Date d'inscription : 21/09/2012
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 10 Oct - 9:52

Partir



Deux semaines plus tôt...

L'insouciance les animait. L'air chaud de Californie les enveloppait tendrement, leur donnant cette nette impression qu'ici, ils étaient en sécurité et que rien ne pouvait leur arriver. Ils étaient au sommet de leur art, forts et ivres de vie. Le fou rire qui secouait Louna, Liam et Lou-khyan se communiqua vite aux deux arrivants, Ezra et Kwaïgon. La journée s'annonçait belle. Ils comptaient partir en ballade tous ensemble. Myriam venait tout juste avec un panier garni, quand une ombre arriva derrière eux...

Une bourrasque de vent frais traversa l'allée en même temps que le rire cristallin de Louna cessait, alors que son regard se posait sur le visage perdu d'Izikel. Le jeune homme commençait à remonter la pente, à rire à nouveau. Il remontait à cheval et était partant pour cette virée improvisée. Mais son visage portait la marque d'une tristesse profonde et d'une détresse infinie. Son regard d'acier tomba dans celui de Louna et ils se fixèrent, immobiles. Le temps fut suspendu à ce moment, et alors que les rires se turent et que les regards convergèrent vers l'irlandais, un nuage passa sur le soleil éclatant, plongeant l'allée dans l'ombre...

Walig — Le Haras va fermer ses portes...

Sa phrase n'avait été qu'un murmure. Son souffle, bien que saccadé à cause du sprint qu'il venait de faire, était retenu. Il serra les dents et le montant de la porte en baissant finalement le regard, cachant ainsi la larme qui perlait sur sa joue. Pour sa part, il ne savait pas où aller. Sans le Haras, il était à la rue. Et tous le savait. C'était la même chose pour Kwaïgon d'ailleurs. Le coréen avait le regard dur, mais son visage ne portait aucune autre expression. Il s'était refermé comme une huître, attendant que l'ouragan passe.

Ezra retint un juron alors que Lou-khyan se laissait glisser le long du mur, dépitée. Le métisse retint sa main alors qu'elle frappait une porte de bois. Myriam regardait désespérément Liam, qui fixait Louna dans une conversation silencieuse. Il remuait un peu les lèvres et elle gardait le regard sur lui, acquiesçant d'un clignement. Finalement, le doyen de l'équipe brisa le silence, annonçant qu'il allait tâcher d'en savoir plus. La ballade était loin. Et l'insouciance n'était plus.

Rien n'est éternel. Toute chose a une fin. Mais ils ne s'attendaient pas à ce que leurs vies prennent un si rapide tournant. Et ils ne voulaient qu'une chose : que le cauchemar cesse...


En cet instant...

La demoiselle regardait par le hublot, avec une certaine mélancolie. Quitter Full Horse n'était finalement pas une mince affaire. Refaire les cartons et les malles, ils en avaient l'habitude désormais, mais se dire qu'ils ne reviendraient peut-être plus, c'était ça le plus dur. Ils faisait le voyage en plusieurs morceaux. Les malles avec le matériel des chevaux avaient été envoyé en tant que gros colis, passer en fret sur une compagnie aérienne. Quand aux chevaux, ils étaient dispatchés entre les membres de l'équipe.

Louna et Liam faisaient le voyage les premiers. Liam avait avec lui Orcanta, Call et Dom. Louna quand à elle partait avec Priam et Caraanu Pi. Ils allaient rejoindre le domaine de Peter, en Normandie. Le garçon avait accepté de les accueillir pour une durée encore indéterminée. Liam avait trouvé des bungallow près d'une plage. A cette période de l'année, ils étaient tous vides. Ils avaient prit trois bungallows qu'ils louaient et se partageaient. Louna en avait un avec Lou-Khyan, mais elle avait la possibilité d'accueillir Enzo. Liam et Myriam en avait un autre, tandis que Kwaïgon, Ezra et Izikel se partageaient le dernier.

L'organisation n'avait pas été si difficile que cela à mettre en place. Ils voyageaient avec deux jours d'intervalle chacun. Louna et Liam installeraient tout le monde et il ne resterait plus que les derniers chevaux et les valises. Le reste serait déjà en place. Non, ce qui avait été le plus difficile, cela avait été de quitter le Haras en lui-même...

Liam tourna la tête vers Louna. Ils en étaient à leur seconde heure de vol sur les onze qu'ils avaient à parcourir et la jeune femme ne dormait toujours pas, contrairement à la majorité des passagers. Le vol se faisant de nuit, c'était plus facile ainsi. Il posa avec délicatesse la main sur son bras, ce qui fit pivoté la tête de la petite blonde. Elle avait les yeux humides mais sans expression. Le trentenaire soupira et se tortilla sur son siège pour l'embrasser sur le front.

Liam — Tu le reverra. Maintenant dors, tu vas arriver en miettes sinon.

La demoiselle hocha de la tête et referma le volet du hublot alors que Liam éteignait les écrans et les liseuses...

***
Inconnu — Vas-y ! Encore !! T'es plus très loin ! STOP !

La lourde caisse de transport de Call, le dernier à débarquer, toucha le sol non sans un peu de bruit. Le cheval à l'intérieur, muselé et solidement attacher, avait les oreilles couchées en arrière et regardait le monde avec la folle envie de le dévorer tout cru. Il n'avait jamais vraiment aimé les voyages... Liam soupira et s'avança pour récupérer son cheval. Ils avaient ensuite cinq cent mètres à faire pour rejoindre un parking avec le camion de Peter qui les attendait. Louna était parti un peu devant et tenait tant bien que mal les quatre autres chevaux du voyage.

Inconnu — Et voilà monsieur !
Liam — Merci !

L'éleveur attrapa la longe que lui tendait l'homme et entraîna Call à sa suite avant que ce dernier ne donne un coup de sabot ou de nez à quelqu'un. Il rejoignit Louna sans peine, si on omettait l'étalon de cinq cent kilo qui gigotait la tête dans tous les sens au bout de sa longe pour montrer qu'il n'était clairement pas content.

Liam — Il est loin le camion ?
Louna — Sur le parking là-bas, de l'autre côté du bâtiment.

La demoiselle pointa du menton le bâtiment qu'ils avaient derrière eux. La seule façon d'en faire le tour c'était de le contourner et donc de passer devant tous les hangars à avion, ouverts. Le tout avec seulement quatre mains et cinq longes en tout. Liam soupira et attrapa la longe d'Orcanta. Il enroula cette de Dom autour de son encolure et s'agenouilla auprès du poney. Ce dernier pointa ses petites oreilles sur lui avec intérêt. Il avait été sage durant tout le vol et se tenait tranquille comme s'il était au beau milieu d'un vaste pré.

Liam — Dom, tu me suis d'accord ? C'est pas le moment de te perdre ! Aller, on y va.

Louna sourit et passa devant avec Priam qui tremblait comme une feuille et Caraanu Pi qui regardait autour de lui en ne sachant pas s'il devait être impressionné ou non. La seule chose qui permettait aux deux étalons d'avancer c'était la voix douce de leur propriétaire, qui leur parlait sans arrêt. Et le calme olympien d'Orcanta et Dom. D'ailleurs, le poney ne se fit pas prier, et une fois Louna parti, il suivit au petit trot le trio de devant. Liam se mit en route avec Call et Orcanta.

Cependant, il avait été fou de penser que Dom serait obéissant s'il le prévenait comme un enfant. Aussitôt la porte du premier hangar ouvert, Dom tourna la tête vers l'ouverture béante et même s'il continuait dans le même petit trot, à priori dans le même sens, il fut irrémédiablement attiré à l'intérieur du hangar... Liam le suivit un instant du regard avant de le siffler. Le poney revint de lui même sur ses pas, trottinant joyeusement -c'est que les autres chevaux et les cavaliers pressait le pas et lui avec ses petites jambes, était obligé de trotter pour garder le rythme.

Au second hangar, le poney récidiva. Cette fois, le sifflement de Liam ne fit rien. L'éleveur se planta sur ses pieds et hurla d'une voix forte résonnant dans le hangar.

Liam — DOM VIENS ICI ! TOUT DE SUITE !

Tous les chevaux alentours sursautèrent, même Orcanta. Dom eu un sursaut et entama la courbe de retour vers le groupe. Louna, surprise, comprit vite la situation quand elle vit le poney allonger le trot pour la rejoindre. Elle sourit de nouveau et reprit la marche en avant. Le reste de la traversée des hangars se fit sans encombre. La frayeur qu'avait eu Dom lui avait suffit pour rester sage. Ils arrivèrent au camion tous entier. Même Priam et Call s'étaient calmés sous le cri de Liam. Peter les accueilli avec un grand sourire, et ils embarquèrent tous dans le camion...

***
Le domaine O'Dell n'était pas aussi grand et aussi luxueux que Full Horse. Cependant, il y avait tout le confort dont on pouvait avoir besoin. Une grande carrière, un manège assez grand pour travailler une dizaine de chevaux sans se gêner, un rond de longe couvert et une grande écurie, comportant une quarantaine de box, plusieurs pré et un grand espace de pansage, avec solarium. Le domaine comportait deux selleries, dont la plus petite avait été vidée rien que pour eux. Leurs malles de matériel chevaux attendaient déjà à l'intérieur, bien alignées autour de la pièce. Dix box avaient été dégagés pour eux. Dom passerait son temps en pré, ou avec Cara, quand à Lovely Alibi, elle avait un enclos rien que pour elle dans une partie d'un petit paddock. [nota : à ce moment là de l'histoire, il n'y a pas Arès, et Bill est déjà sur place vous verrez pourquoi plus tard.] Peter avait tout fait pour qu'ils se sentent chez eux. Trois voitures hybrides de location les attendaient pour qu'ils puissent rejoindre sans mal les bungallows, à une vingtaine de minutes de route de là. Ils ne pouvaient pas demander mieux en attendant de trouver une solution à tous leurs problèmes...

Les chevaux étaient installés et Liam raccrochait tout juste d'avec Myriam quand Louna entra dans le salon du bungallow de Liam. Ils avaient décidé de partager le même cette nuit là, en attendant d'aller chercher Myriam et Lou-Khyan le surlendemain. Surtout qu'ils étaient revenu tard du domaine et que la demoiselle ne voulait pas s'isoler pour cette première nuit sur le sol français. Le trentenaire soupira en se laissant tomber dans le canapé moelleux qui faisait face à la cheminée. Louna le rejoignit, se blottissant contre son épaule. Ils restèrent un instant silencieux et immobiles, jusqu'à ce que Louna brise le silence.

Louna — Alors ? Tous le monde va bien ?
Liam — Oui ça va... Les filles partiront avec Nara, Kira, Unfor et Great... Il ne restera plus que Nakache et Lovely Alibi.
Louna — Ça va... Les quatre premiers voyagent bien.
Liam — Oui ! Et ils sont sages surtout...

De nouveau le silence tomba sur eux. Ils étaient presque apaisé, chacun dans leurs pensées. Mais cette fois, c'est Liam qui brisa le silence.

Liam — Il faut qu'on dorme Louna... Les prochains jours ne vont pas être simple.
Louna — Je sais...
Liam — On se voit demain pour le petit dej' ! On reparlera à tête froide. Bonne nuit petite puce !

L'éleveur se leva et déposa un baiser sur le front de la blondinette avant de partir vers sa chambre. Louna le suivit du regard jusqu'à ce que la porte se referme. Il avait raison. Trop d'émotions et trop de choses à faire... Il vaudrait mieux qu'elle se repose elle aussi...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Episode 457 One piece
» Préval finira par partir avec ces scènes de pillage des magasins par des affamés
» SGU Aliens [SPOILERS]
» 04. Episode n°4 ; La générosité de Noel
» Tolkien: Inspiration à partir de sa vie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Chapitres :: Chapitre 1-
Sauter vers: